La Commission européenne a présenté sa proposition d’un plan de relance doté de 750 milliards d’euros pour surmonter la crise du coronavirus dans l’UE et faire face à ses répercussions socio-économiques majeures.

Le nouvel instrument pour la relance de l’Union européenne baptisé “Next Generation EU” s’ajoutera à des renforcements ciblés du budget à long terme de l’UE pour la période 2021-2027 qui porteront à 1,85 billion d’euros la capacité financière totale du budget de l’Union, indique la Commission européenne dans un communiqué.

Le plan de relance économique de l’UE vise, selon la même source, à faire en sorte que la reprise économique soit “durable, homogène, inclusive et équitable” pour tous les États membres.

“Le plan de relance transforme l’immense défi auquel nous sommes confrontés en une opportunité, non seulement en soutenant la reprise, mais aussi en investissant dans notre avenir: le pacte vert pour l’Europe et la numérisation stimuleront l’emploi et la croissance, la résilience de nos sociétés et la santé de notre environnement. C’est l’heure de l’Europe. Notre volonté d’agir doit être à la hauteur des défis auxquels nous sommes tous confrontés”, a souligné la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué.

Selon la Commission européenne, l’instrument de relance “Next Generation EU” mobilisera des fonds en relevant temporairement le plafond des ressources propres à 2 % du revenu national brut de l’Union, ce qui permettra à la Commission d’utiliser sa note de crédit solide pour emprunter 750 milliards d’euros sur les marchés financiers.

Les fonds mobilisés pour Next Generation EU seront investis pour soutenir les États membres en matière d’investissements et de réformes à travers notamment une nouvelle facilité pour la reprise et la résilience d’un montant de 560 milliards d’euros ainsi que pour relancer l’économie de l’Union en attirant des investissements privés.

Il s’agit également tirer les enseignements de la crise actuelle en mettant notamment au point un nouveau programme pour la santé, intitulé “L’UE pour la santé”, doté d’un budget de 9,4 milliards d’euros et devant permettre de renforcer la sécurité sanitaire et de se préparer à des crises sanitaires futures.

En outre, afin que des fonds soient disponibles dès que possible pour répondre aux besoins les plus urgents, la Commission propose de modifier le cadre financier pluriannuel actuel pour la période 2014-2020 de façon à débloquer des crédits supplémentaires de 11,5 milliards d’euros dès 2020.

Après avoir dévoilé sa proposition, la Commission européenne insiste qu’il est nécessaire de parvenir à un accord politique rapide sur l’instrument de relance “Next Generation EU” et le budget global de l’UE pour 2021-2027 au niveau du Conseil européen d’ici à juillet afin de doter l’UE d’un outil “puissant pour remettre l’économie sur pied et construire pour l’avenir”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer