De hauts responsables du Front de libération du peuple du Tigray (TPLF), ancien parti au pouvoir dans cet Etat régional éthiopien, dont un ex-chef de la diplomatie éthiopienne, ont été tués lors d’une opération menée par l’armée et la police fédérales dans cette région d’Ethiopie.

Les hauts dirigeants du TPLF, dont Seyoum Mesfin, ex-ministre des Affaires étrangères de l’Ethiopie pendant près de 20 ans, l’ancien ministre des Affaires fédérales Abay Tsehaye et l’ex-chef du groupe parlementaire du TPLF, Asmelash Woldeselassie, ont été tués lors de cette opération, a affirmé le général de brigade de l’armée fédérale, Tesfaye Ayalew.

Le général éthiopien cité par les médias publics, a ajouté que plusieurs dirigeants militaires et politiques des dissidents du TPLF ont été capturés lors de cette opération.

Dimanche dernier, l’armée fédérale éthiopienne a arrêté sept autres hauts dirigeants du TPLF, dont Abay Woldu, ancien président de l’Etat régional du Tigray et Abrham Tekeste, l’ancien vice-président de l’Etat régional.

Neuf hauts responsables du TPLF, dont l’influente personnalité et membre fondateur du parti dissident, Sebhat Nega avaient été également arrêtés aux côtés de l’ancien président du conseil d’Etat de l’Etat régional, les chefs des bureaux de développement urbain et du Commerce de l’Etat régional et l’ancien ambassadeur d’Ethiopie au Soudan qui a rejoint la section politique du TPLF.

De hauts responsables de l’ancien parti au pouvoir dans cet Etat régional avaient été tués lors de cette opération militaire menée jeudi dernier.

Parmi les hauts responsables tués lors de cette opération, figurent l’ancien directeur de l’Autorité éthiopienne de la télévision et de la radiodiffusion, Zeray Asgedom, le porte-parole du TPLF, Abebe Asgedom et l’ex-chef du bureau des finances de l’Etat régional, rappelle-t-on.

Fin novembre, l’armée fédérale éthiopienne avait pris le contrôle de Mekelle, capitale de l’Etat régional du Tigray, deux jours après l’assaut donné contre les dissidents du TPLF, après des affrontements qui ont duré plus de trois semaines.

Bouton retour en haut de la page
Fermer