Essaouira: un partenariat pour l'amélioration du niveau de français

Une convention de partenariat visant l’amélioration du niveau de la langue française dans tous les cycles d’enseignement et de la formation des enseignants, des formateurs et des inspecteurs dans différents domaines a été signée, mardi à Essaouira, entre la Direction provinciale de l’Education nationale (DPEN) et l’Institut Français (IF) de la Cité des Alizés.

Cette convention a été paraphée par le Directeur provincial de l’Education nationale, M. Nourdine El Aoufi Laghzaoui, et la directrice de l’IF d’Essaouira, Mme Louisa Babaci, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de la DPEN, dans le strict respect des mesures préventives et de précaution pour enrayer la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la coopération éducative et linguistique menée au plan national entre le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et l’Ambassade de France à Rabat, représentée par le Pôle langue française, dont relève l’Institut Français du Maroc, dans le respect des spécificités de la province d’Essaouira.

Ainsi, ladite convention prévoit que l’IF et la Direction provinciale de l’Education nationale coopèrent dans le domaine de l’enseignement de la langue française dans le but d’améliorer sa qualité dans le système éducatif, sachant que l’Institut Français va répondre, dans la mesure de ses moyens, aux demandes formulées par la Direction provinciale pour la mise en place d’actions de formation des enseignants du français ou de formation de formateurs, ainsi que pour tout projet dans lequel l’expertise française est sollicitée, en particulier dans le cadre de la Vision stratégique “2015-2030”.

Les actions mises en place pourront se dérouler aux lieux et temps déterminés conjointement par les deux parties et pourront prendre la forme de stages, de séminaires, d’ateliers, de cours, de conférences, de concours culturels ou toute autre forme décidée par les deux partenaires signataires.

En vertu de cette convention d’une durée de trois ans renouvelables, les deux parties vont également œuvrer, dans le cadre d’une stratégie commune, pour l’amélioration du niveau de la langue française dans tous les cycles d’enseignement et de la formation des enseignants, des formateurs et des inspecteurs dans les domaines des disciplines non linguistiques, du préscolaire, du numérique, de l’alternance linguistique, de la mobilité internationale des élèves (orientation scolaire, universitaire et professionnelle), de la lecture publique et des médiathèques, de l’alphabétisation, de l’éducation non-formelle et des Ecoles de la 2ème Chance nouvelle génération (E2C), ainsi que de la promotion de l’esprit de tolérance, du débat d’idées, et du vivre-ensemble dans la diversité.

Par ailleurs, la Direction provinciale de l’Education nationale pourra diffuser, sur proposition de l’Institut Français, le programme culturel de ce dernier ou toute autre documentation jugée profitable aux élèves et à tout autre acteur pédagogique, et encouragera, dans la mesure du possible, la participation aux activités organisées par l’IF.

De son côté, l’Institut Français facilitera l’accès à sa médiathèque et à ses activités pédagogiques, culturelles et artistiques aux responsables pédagogiques de la Direction provinciale, sachant que ces facilités seront également accordées aux élèves des classes préparatoires et des lycées d’excellence.

Aux termes de cet accord, un comité de pilotage mixte sera institué et aura pour mandat l’élaboration du programme annuel de ladite convention, dont il définit les grands axes et valide les propositions.

Bouton retour en haut de la page
Fermer