Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) gagnerait les élections législatives du 10 novembre prochain, mais sans obtenir la majorité absolue pour former un gouvernement, selon les résultats d’un sondage d’opinion.

Le PSOE, vainqueur du dernier scrutin avec 123 sièges, remporterait 09 nouveaux sièges au Congrès des députés, la chambre basse du Parlement, pour atteindre 132 élus, toujours loin de la majorité de 176 sièges, estime un sondage de l’institut 40db publié par le journal El Pais.

Le Parti populaire gagnerait 28 sièges de plus (94 sièges) par rapport au dernier scrutin d’avril lors duquel il a enregistré le plus mauvais résultat électoral de son histoire (60 sièges), selon la même source.

Les partis de Ciudadanos (centre), Podemos (extrême gauche), et Vox (extrême droite) et reculeraient.

Le taux de participation à ces élections, les quatrièmes en autant d’années, se situerait à 62,8% contre 71,8% en avril dernier.

La publication de ce sondage intervient à un jour de la dissolution des deux chambres du Parlement et la convocation de nouvelles élections.

Le PSOE et Podemos ne sont pas parvenus à un accord pour la formation d’un nouveau gouvernement après cinq mois de négociations, ce qui condamne l’Espagne à tenir de nouvelles élections.

Les socialistes plaidaient pour la formation d’un gouvernement gauchiste soutenu par Podemos avec l’adoption d’un “programme progressiste”, alors que le parti de Pablo Iglesias défendait un gouvernement de coalition et assumer des fonctions ministérielles importantes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer