La Fondation espagnole des caisses d’épargne (Funcas) a revu à la baisse ses prévisions de croissance de l’économie du pays ibérique à 1,5% en 2020, soit un dixième de moins que ses projections antérieures, en raison de l’impact du coronavirus sur l’économie.

Selon une enquête réalisée par la Funcas auprès de 20 services d’analyse économique, 77% des experts estiment que les prévisions de croissance de l’économie espagnole seraient abaissées de deux dixièmes du fait du coronavirus, tandis que 23% pensent qu’elles seraient réduites de trois à cinq dixièmes.

La Funcas a estimé que le PIB espagnol devrait croître de 0,3% au premier trimestre, 0,2% entre avril et juin, et de 0,4% aux deux derniers trimestres de l’année.

Elle a, par ailleurs, souligné que la demande intérieure devrait contribuer pour 1,5 point à la croissance économique espagnole, soit deux dixièmes de moins que ses prévisions de janvier, tandis que la contribution du commerce extérieur serait nulle, contre une contribution négative prévue auparavant.

La Funcas table aussi sur un taux de croissance de 1,6% en 2021, un dixième de plus par rapport à 2020, en raison d’une possible augmentation de la contribution de la demande intérieure à la croissance.

Le gouvernement espagnol avait abaissé ses prévisions de croissance du PIB à 1,6% en 2020, contre 1,8% prévu auparavant, conformément au nouveau cadrage macro-économique du projet de loi des Finances pour 2020, que l’exécutif veut faire adopter avant l’été.

L’exécutif tablait aussi sur une croissance de 1,5% en 2021 et de 1,7% en 2023.

Bouton retour en haut de la page
Fermer