Environ 97% des militants du parti de l’extrême gauche Podemos ont voté en faveur de la formation d’un gouvernement de coalition avec le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE, gauche), conformément à l’accord de principe signé entre les deux formations deux jours après les résultats des élections législatives anticipées du 10 novembre.

Cette consultation interne organisée par Podemos, menée du 23 au 27 novembre, a connu la participation de 26,04% des inscrits au parti, soit l’équivalent de 134.760 personnes, un chiffre légèrement en baisse par rapport à celui enregistré lors d’une consultation menée en juillet dernier sur l’investiture du socialiste Pedro Sánchez comme président du gouvernement.

Selon Podemos, le taux de participation a atteint 59% des inscrits actifs appelés à voter lors de cette consultation.

Concernant la consultation interne menée par la formation “Galicia en Común”, coalition formée de Podemos et de la Gauche unie (IU), elle a fait ressortir que 96,8% des militants de cette coalition ont voté en faveur d’un accord de gouvernement de coalition avec les socialistes.

Samedi dernier, 92% des militants du PSOE ont voté, lors d’une consultation qui a connu la participation de 63,01% des inscrits au parti, en faveur d’un accord de gouvernement de coalition avec Unidas Podemos.

Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) a remporté le scrutin du 10 novembre avec 28% des voix et 120 sièges au Congrès des députés, mais sans parvenir à atteindre la majorité absolue, à savoir 176 élus sur les 350 que compte la chambre basse du parlement.

Le PSOE et Podemos sont parvenus à un accord de principe pour former un gouvernement de coalition “progressiste”.

Les deux parties se sont félicitées de ce pacte de législature et appelé les autres formations politiques à faire preuve de “générosité” et à soutenir la formation d’un nouveau gouvernement, à même de mettre fin à la situation de blocage politique dans laquelle se trouve actuellement le pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer