La vice-présidente du gouvernement espagnol en charge des affaires économiques et de la transformation numérique, Nadia Calviño, a déclaré, mercredi, que l’emploi “reprend à un bon rythme” avec une hausse des affiliations au système de la sécurité sociale.

Mme Calviño, qui s’exprimait lors d’une rencontre organisée par l’Association espagnole pour la numérisation et les employeurs du secteur, DigitalES, a précisé qu’à la fin de l’année, il peut avoir lieu un “couplage” de la croissance du PIB et de la création d’emplois.

“D’ici à la fin de l’année, les deux croissances peuvent être combinées et l’année prochaine, nous pouvons avoir une croissance significative de la production et aussi de la création d’emplois”, a relevé la responsable espagnole, qui a insisté sur le fait que le PIB pourrait croître de plus de 10% au troisième trimestre, après l’effondrement de près de 20% au deuxième trimestre.

Après avoir reconnu que cette année sera “dure et difficile” tant du point de vue économique que sanitaire, la ministre a défendu que le gouvernement a agi “avec détermination et rapidité pour minimiser l’impact négatif” de la pandémie sur l’économie, protéger le tissu productif et avoir une “bonne base pour la reprise”.

A cet égard, elle a souligné que grâce aux mécanismes de protection de l’emploi mis en place pendant la pandémie, il y a eu un “découplage” entre la baisse du PIB et l’emploi, ce dernier ayant été réduit dans une moindre mesure, contrairement aux crises précédentes.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer