Deux navires de la marine pakistanaise ”PNS MOAWIN’’ et ‘’PNS ASLAT’’ ont jeté l’ancre au port de Casablanca, où ils font escale, jusqu’à ce jeudi, dans le cadre d’une visite de courtoisie et des excellentes relations entre les deux pays.

A cette occasion, l’ambassade de la République islamique du Pakistan a organisé, mardi soir, une cérémonie à bord du ‘’PNS MOAWIN’’ à laquelle ont pris part des responsables de la marine royale, des représentants du corps diplomatique accrédité au Maroc, des attachés militaires de plusieurs pays ainsi que des représentants des médias.

Dans une allocution de circonstance, l’ambassadeur du Pakistan au Maroc, Hamid Asghar Khan a exprimé le souhait de son pays de renforcer, diversifier et approfondir les relations avec le Maroc. ‘’ Nous suivons avec intérêt et une grande satisfaction le progrès accompli par le Maroc sous la haute direction et la vision sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI’’, a-t-il souligné.

Le diplomate pakistanais a indiqué que son pays souhaite partager ses expériences avec le Maroc dans des secteurs communs importants tels l’environnement, les ressources hydriques, la sécurité alimentaire, et la création d’emplois.

‘’Nous voudrions également renforcer la coopération bilatérale contre l’immigration clandestine et l’extrémisme violent qui affecte de nombreux pays’’, a-t-il poursuivi.

Après avoir relevé que le Maroc et le Pakistan ont ‘’des liens fraternels chaleureux, qui remontent dans l’histoire’’, Asghar Khan a ajouté que les deux pays ont ‘’non seulement des points communs (religion et culture), mais ils partagent également l’héritage d’une lutte contre le colonialisme’’.

Dès lors, a-t-il poursuivi, cette visite de courtoisie des deux navires coïncide avec ‘’la joyeuse célébration de la fête de l’indépendance du Maroc, le 18 novembre’’.

Il a, en outre, fait observer qu’au cours de cette mission, les deux navires, qui naviguent depuis 21 jours, utiliseront les blocs d’opérations pour organiser des camps médicaux de bonne volonté dans plusieurs pays comme la Mauritanie, le Ghana, le Nigeria, le Mozambique et la Tanzanie.

Pour sa part, le capitaine du PNS MOAWIN, Mohamed Zaychan Nabi, a indiqué que ce navire est un navire de soutien au combat mis en service le 16 octobre 2018. Il est capable de fournir du carburant, de l’eau et des munitions aux combattants de surface et aux unités auxiliaires du PN. Il est également équipé d’installations médicales de pointe pour appuyer les opérations d’assistance humanitaire et de secours en cas de catastrophe.

‘’Le navire est capable d’effectuer des opérations organiques par hélicoptère et d’apporter un soutien tactique aux Escadres’’, a-t-il ajouté.

Bouton retour en haut de la page
Fermer