Le directeur provincial de l’Education nationale à Errachidia, Mustapha El Hachimi, évoque, dans un entretien à la MAP, les projets et chantiers les plus importants mis en œuvre pour élargir l’offre scolaire au niveau de la province, promouvoir l’enseignement préscolaire et garantir le droit à la scolarisation des enfants en situation de handicap.

1- Quels sont les projets marquants entrepris pour l’élargissement de l’offre scolaire dans la province d’Errachidia ?

La Direction provinciale de l’Education nationale à Errachidia œuvre actuellement pour la réalisation de plusieurs projets visant l’élargissement de l’offre scolaire, notamment ceux portant sur l’éradication des classes en préfabriqué.

Des efforts importants ont été consentis par la Direction provinciale, en coordination avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Drâa-Tafilalet, pour remplacer ces constructions par 125 salles de cours en béton sur trois ans, dans la perceptive de l’élimination totale des classes en préfabriqué au cours de l’année 2021 au niveau de la province d’Errachidia.

Durant l’année en cours, il sera procédé au remplacement de 24 salles de classe en préfabriqué dans la province.

S’agissant de l’élargissement des établissements scolaires à travers la construction de nouvelles salles de classe, la Direction provinciale a pu mettre en place un total de 174 salles de cours pour l’enseignement primaire, 70 pour le secondaire collégial et 40 pour le secondaire qualifiant.

Ceci a pour objectif de doter les établissements d’enseignement des moyens nécessaires leur permettant de garantir le droit des élèves à la scolarisation et d’élargir leur offre scolaire.

Plusieurs projets ont été réalisés également au cours des trois dernières années au niveau de l’enseignement primaire, dont la construction d’une école primaire et d’une autre communale dans la commune territoriale de Sidi Ali, ainsi que d’une autre école communale à Merzouga.

Dans le même cadre, la construction de trois autres écoles communales au niveau de trois communes territoriales a été programmée.

Sur le plan de l’enseignement primaire, il a été procédé à la construction de deux collèges dans les communes d’Aoufous et de Moulay Ali Chérif, ainsi que d’un complexe socio-éducatif dans la commune de Sidi Ali.

Pour l’enseignement secondaire qualifiant, un lycée a été construit dans la commune d’Ait Assem à Tinejdad, alors qu’une autre est en cours de construction dans la commune de Moulay Ali Chérif. Il sera procédé à l’achèvement de la construction d’un internat au lycée de Merzouga, ainsi qu’à la programmation de l’édification d’un lycée dans la ville d’Errachidia et d’un autre internat dans la commune de Boudnibe.

2- Quelles sont les plus importantes mesures prises pour la promotion et la généralisation de l’enseignement préscolaire à Errachidia ?

La Direction provinciale a pu doter les établissements scolaires d’infrastructures de l’enseignement préscolaire, à savoir 160 unités du préscolaire, tandis que 60 autres sont programmées au titre de l’exercice 2021.

Ce chantier est mené en étroite collaboration avec le Comité provincial de développement humain (CPDH) à Errachidia, ainsi que d’autres partenaires, dont l’ANDZOA (Agence Nationale pour le Développement des Zones Oasiennes et de l’Arganier) et de plusieurs associations.

Les projets du préscolaire réalisés dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) sont au nombre de 34 salles, alors que 120 autres sont programmées au titre de l’exercice 2021.

Des partenariats ont été conclus avec 18 associations dans le but de leur permettre de gérer ces unités de l’enseignement préscolaire. La Direction provinciale de l’Education nationale a organisé trois sessions de formation au profit d’un total de 2.281 éducateurs et éducatrices de l’enseignement préscolaire.

Les statistiques montrent une hausse du nombre des bénéficiaires du service public de l’enseignement préscolaire intégré au sein des établissements scolaires, en comparaison avec les unités classiques.

3- Comment peut-on garantir le droit à la scolarisation des enfants en situation de handicap ?

Plusieurs mesures prises ont pour objectif de garantir le droit à la scolarisation de cette catégorie, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme national de l’éducation inclusive au profit des enfants en situation de handicap.

A cet égard, la Direction provinciale a mis en place 13 classes inclusives au sein d’établissements scolaires.

Des activités sont menées aussi en partenariat avec plusieurs intervenants, dont les associations actives dans ce domaine et le secteur de la santé.

L’approche adoptée en matière d’éducation inclusive a pour objectif de permettre aux élèves en situation de handicap d’être scolarisés dans les meilleures conditions et d’assurer leur suivi sur les plans sanitaire et psychologique.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer