Le cycle de formation “Expert-VAE”, qui fait partie du projet “Amélioration de la Formation tout au long de la vie dans l’Enseignement Supérieur au Maroc” (AMEL), cofinancé dans le cadre du programme Erasmus + de l’Union européenne (UE) a été lancé, lundi à Marrakech, en présence des partenaires, dont les 07 universités concernées et des représentants du Conservatoire national des arts et métiers (CNAM-France), outre des opérateurs économiques.

La rencontre de lancement de ce cycle offre l’opportunité de présenter le contenu du cycle de formation des experts VAE (validation des acquis de vos expériences) et de s’inspirer de l’expérience française pour rétablir les objectifs, priorités et dispositifs propres au Maroc, évolutifs et adaptés à sa réalité.

Intervenant à cette occasion, le Coordinateur du projet AMEL, Saad Cherif Ouezzan a indiqué que le projet AMEL concerne 16 partenaires, dont le CNAM, 07 universités marocaines, L’École Nationale Supérieure des Mines de Rabat (ENSM), l’Université Mundiapolis de Casablanca avec la contribution de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises du Maroc (AFEM).

Et de relever que la reconnaissance et la validation des acquis des salariés en général, leur permettent une équivalence en termes de formation que ce soit la formation professionnelle ou la formation diplomante, rappelant que cette reconnaissance a démarré dans la formation professionnelle depuis 2005.

Le Maroc est aujourd’hui doté d’une nouvelle loi-cadre qui reconnait la validation des expériences et la formation tout au long de la vie, a-t-il insisté.

Le directeur du développement des relations européennes et internationales du CNAM, Bertrand Commelin, a pour sa part, souligné que la reconnaissance et la validation des acquis représentent l’étape la plus importante de ce projet, faisant savoir qu’elle sera suivie par celle de l’appropriation de ce dispositif.

Par ailleurs, il a mis en relief l’implication du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, dans ce projet ambitieux.

Le programme de la rencontre prévoit plusieurs ateliers qui réuniront les partenaires institutionnels et économiques: les représentants du Ministère de l’enseignement supérieur, l’Agence Nationale d’Evaluation et d’Assurance Qualité de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (ANEAQ), les responsables de la formation continue dans les universités et les établissements d’enseignement supérieur (enseignants et administratifs), les fédérations, les entreprises, et les associations.

La VAE est une voie d’obtention d’un diplôme, d’un titre ou d’un certificat sur la base d’une expérience, d’une durée minimum d’un an, qui permet d’acquérir des compétences à partir de situations de travail, à un certain niveau d’autonomie ou de responsabilité, dans un secteur professionnel donné (management, gestion, ressources humaines, informatique, industrie etc.). Ces compétences peuvent recouvrir en totalité ou en partie le référentiel d’une certification professionnelle (titre, licence, master, doctorat, titre d’ingénieur) ou d’un diplôme d’établissement.

Le projet AMEL est une contribution à la mise en place des mécanismes pour l’intégration et l’amélioration de la Formation Tout au Long de la Vie (FTLV) dans l’enseignement supérieur.

Il a pour objectifs d’offrir à ceux qui sont entrés tôt dans la vie active une nouvelle chance d’accéder aux diplômes et titres de l’enseignement supérieur, favoriser l’insertion ou la réinsertion professionnelle des salariés ou leur maintien dans l’emploi, prendre en compte les savoirs et savoir-faire des personnes en reprise d’études, répondre plus efficacement aux besoins et aux attentes des individus, des entreprises et de la société et favoriser le rapprochement entre formations universitaires et qualifications professionnelles.

Bouton retour en haut de la page
Fermer