Les possibilités et les moyens de consolider la coopération bilatérale entre le Maroc et le Mexique a été au centre des entretiens, mardi à Rabat, entre le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et la présidente du groupe d’amitié parlementaire de la Chambre mexicaine des députés, Maria Del Carmen Bautista Peláez.

Au cours de cette entrevue, M. El Malki s’est félicité de la qualité des relations historiques entre les deux pays, lesquelles sont, selon lui, en développement constant depuis la visite de SM le Roi Mohammed VI au Mexique en 2004 et celle effectuée l’année suivante par président mexicain dans le Royaume.

Il a en outre mis l’accent sur la convergence des points de vue entre le Maroc et le Mexique à propos de nombreuses questions internationales, citant à titre d’exemple le dossier de la migration et celui des changements climatiques. “Le Maroc déploie une politique migratoire humaniste de même qu’il veille au respect des engagements pris dans le cadre des résolutions des Nations unies en matière de lutte contre les changements climatiques”, a-t-il rappelé.

S’agissant de la question de l’intégrité territoriale du Royaume, le président de la Chambre des représentants a affirmé que “la sécurité et la stabilité figurent actuellement parmi les priorités de la communauté internationale”, sachant que ce conflit régional est un reliquat de la guerre froide qui a pris fin il y a des décennies.

Le président de la Chambre des représentants a mis en lumière, dans le même contexte, les résolutions décisions internationales à ce sujet ainsi que l’initiative marocaine d’autonomie en tant que solution réaliste et crédible pour le règlement de ce différend artificiel, soulignant à cet égard qu'”un nombre accru de pays d’Amérique centrale et du Sud, des Caraïbes et d’Afrique et bien d’autres apportent leur soutien à la position du Royaume.

Mettant en évidence la qualité et le potentiel des relations maroco-mexicaines, Mme Bautista Peláez a de son côté relevé qu’il y a de part et d’autre une ambition de revigorer les liens de coopération bilatérale d’autant plus que le Royaume représente une passerelle vers l’Afrique.

Elle n’a pas manqué de plaider en faveur de l’intensification de la coopération parlementaire entre les deux Chambres basses et à donner de la vigueur aux relations bilatérales.

Ont pris part à cette entrevue l’ambassadeur du Maroc au Mexique, Abdelfattah Lebbar, le président de la commission des relations extérieures à la Chambre des députés mexicaine, Alfredo Fermat Bañuelos, le président du groupe d’amitié parlementaire Maroc-Mexique à la Chambre des représentants, Jamal Benchekroun Krimi et le président de la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE à la même Chambre, Youssef Gharbi.

Bouton retour en haut de la page
Fermer