Le secteur de l’éducation et de la formation constitue “l’une des premières priorités” du gouvernement marocain, étant donné qu’il s’agit d’un levier essentiel pour le progrès du pays, la réalisation du développement durable et l’éducation aux valeurs de la varie citoyenneté, a souligné, samedi 21 décembre, à Agadir, le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Intervenant à l’ouverture d’une conférence nationale sur le thème “Le secteur privé et la loi-cadre 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique”, M. El Otmani a mis en exergue les efforts fournis par le gouvernement dans ce sens, notamment l’augmentation du budget alloué à l’enseignement pour la période 2016-2020 et qui a grimpé de 32 %.

Le chef du gouvernement a relevé que l’ensemble des acteurs concernés, dont le ministère de tutelle et d’autres départements, les collectivités territoriales, la société civile, le secteur privé et le reste des partenaires, sont appelés à contribuer aux efforts visant le développement du secteur de l’éducation et de la formation dans un cadre de coordination et de complémentarité.

Il a noté que le secteur privé est considéré comme un partenaire essentiel de l’Etat en matière de promotion de l’enseignement, ajoutant qu’il est tenu de veiller au respect et à la concrétisation d’une série de critères et de principes généraux en termes notamment de qualité, d’équité, de développement et de prestation du service public.

  1. El Otmani a ajouté que le l’Etat se charge, pour sa part, de l’accompagnement et du soutien du secteur privé pour l’aider à accomplir sa mission dans les meilleures conditions, dans un cadre d’harmonie et de complémentarité avec le secteur public.

Le chef du gouvernement a mis en exergue, par ailleurs, l’importance de l’adoption de la loi-cadre 51.17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique comme étant le cadre légal devant régir les lois qui seront adoptées dans l’avenir en la matière et dont la mise en œuvre sera assurée non seulement par le secteur privé mais aussi par les autres acteurs concernés par la promotion de l’éducation et de la formation.

Rappelant le rôle important assumé par l’enseignement privé en matière d’éducation aux valeurs de la citoyenneté et de mobilisation pour l’indépendance du Maroc, M. El Otmani a affirmé le soutien du gouvernement à toutes les initiatives visant la généralisation de l’enseignement et la promotion de l’école marocaine publique et privée pour lui permettre de former des générations capables de faire face aux défis actuels et futurs, dans le but d’assurer le développement durable du pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer