Educatec: l’engagement citoyen en faveur de l’enseignement

Le projet “Educatec” réalisé dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), avec pour finalité de promouvoir et encourager l’enseignement à distance, se veut une illustration éloquente de l’engagement citoyen et responsable au niveau de la province de Rehamna, en faveur de ce type d’éducation.

Ce chantier, une “avant-première” à l’échelle nationale, est le fruit d’un partenariat avec la province de Rehamna, la Direction provinciale de l’Education Nationale, et “l’Association Educatic Rehamna”, en coordination avec l’association “Kawkab des apprenants”.

Il vient conforter la position de la ville de Benguérir dans ses choix de faire de l’éducation et de la formation de l’élément humain, un pilier majeur du développement durable escompté et ce, conformément à la Vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et à la Haute Sollicitude dont le Souverain ne cesse d’entourer le secteur de l’éducation et de la formation.

Inscrit dans le sillage de la démarche de l’INDH visant à promouvoir les générations montantes et à leur permettre une formation de qualité et une parfaite maitrise des outils numériques de communication et d’information, “Educatec” est, sans nul conteste, au diapason des dernières technologies en matière de digitalisation des contenus pédagogiques.

Considéré comme étant l’un des chantiers phares de développement humain ouverts au niveau de cette partie du territoire national en vue de la promotion de la scolarisation des jeunes et d’une formation solide des apprenants, Educatec se propose ainsi de permettre aux jeunes scolarisés, tous cycles confondus, notamment ceux issus du monde rural et ne disposant pas d’une connexion Internet, de disposer de cours enregistrés.

Au rang des finalités de ce projet pilote figurent également sa grande particularité, à savoir celle de faciliter le recours aux technologies les plus avancées en matière d’appui scolaire via la formation à distance, outre l’atténuation des effets néfastes de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

En d’autres termes, Educatec est conçu de manière à cibler les écoliers du primaire et les élèves des cycles du collégial et du secondaire établis dans des zones dépourvues de connexion Internet.

Le projet est scindé en plusieurs composantes, à savoir l’enregistrement (numérisation) de cours concernant l’ensemble des niveaux scolaires (primaire, collégial et secondaire), et l’acquisition d’équipements et matériels adéquats pour la production de contenus numériques, tout en incitant les participants à s’associer pleinement à cette opération de production de ces contenus.

Et ce n’est pas un hasard de voir ce projet émerger depuis la ville de Benguérir qui a eu tout récemment le grand mérite et le privilège d’être admise au sein du Réseau mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) aux côtés de plus de 174 villes apprenantes (GNLC) dans 55 pays, créé conformément à la “Déclaration de Pékin sur les villes apprenantes” adoptée par la Conférence mondiale sur les villes apprenantes, tenue dans la ville chinoise en 2013.

Une consécration qui s’explique par l’engagement de la ville, ces dernières années, non seulement en faveur de l’enseignement et de l’éducation, mais aussi de la formation des jeunes en faisant de l’excellence un choix irréversible et une démarche soutenue et exigée.

Approché par la MAP à cette occasion, M. Elmohaddeb El Mustapha, président de l’Association Educatic Rehamna, a fait savoir que le projet Educatec, réalisé en partenariat avec l’INDH, a pour objectif de venir en aide aux élèves et étudiants souffrant de problèmes scolaires et ce, à travers leur appui pédagogique à distance.

Dans ce sens, M. Elmohaddeb, également président du Centre provincial des examens à la direction provinciale de l’Education Nationale de Rehamna, a indiqué qu’un Studio doté d’un émetteur et d’équipements ultramodernes, dont un tableau interactif, a été aménagé au sein de la direction provinciale de l’Education Nationale de Rehamna à partir duquel, l’enseignant peut venir donner ses cours à distance et être suivi “directement” par les apprenants souffrant de problèmes scolaires, inscrits dans une trentaine d’établissements équipés de salles multimédia et de relais de réception, à l’échelle de la province.

Le second volet de ce projet, a-t-il enchaîné, consiste en l’enregistrement dans le Studio d’une série de contenus numériques, avant leur insertion dans des clés USB à distribuer par la suite au profit des apprenants, notant que ce programme en cours d’exécution est intervenu dans un contexte marqué par la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus

Le chef de la Division des Affaires Sociales (DAS) à la préfecture de la province de Rehamna, M. Mohamed Liaaychi, a rappelé l’esprit de l’INDH, notamment dans sa phase III qui met l’accent sur le développement de l’élément humain, notant que partant de ce constat, le Comité Provincial de Développement Humain (CPDH), présidé par le gouverneur, M. Aziz Bouignane, a veillé à la mise en application sur le terrain de l’ensemble de ces orientations.

C’est dans ce sens qu’il a été procédé à la programmation du projet Educatec Rehamna, qui vise à favoriser et à promouvoir l’éducation à distance, a-t-il souligné, relevant qu’en ces temps de la Covid-19, il était donc possible d’offrir des cours aux élèves et étudiants issus du monde rural.

“Toujours dans le cadre des efforts déployés en vue de la promotion de l’éducation et la formation au niveau provincial, il a été procédé au lancement d’un projet exemplaire baptisé “le cartable électronique” à travers lequel, l’accent sera mis sur l’enregistrement de l’ensemble des cours pour tous les niveaux scolaires, afin de les mettre à la disposition des apprenants même ceux ne disposant pas de connexion Internet”, a-t-il expliqué en guise de conclusion.

Bouton retour en haut de la page
Fermer