Les travaux de la 46è session de la Commission arabe permanente pour les droits de l’Homme (PAHRC) ont débuté, mardi au siège de la Ligue des Etats arabes au Caire, avec la participations de plusieurs représentants des organes chargés des droits de l’Homme dans les pays arabes dont le Maroc.
Cette réunion examinera, deux jours durant, nombre de questions à leur tête les violations israéliennes dans les territoires palestiniens. Les participants se pencheront également sur la célébration de la journée arabe des droits de l’Homme et la stratégie arabe des droits de l’Homme.
Intervenant lors de la séance inaugurale de cette réunion, la secrétaire générale adjointe et chef du département des affaires sociales au sein de la Ligue arabe, Haifa Abu Ghazaleh a mis en avant l’importance des attributions de la Commission arabe permanente pour les droits de l’Homme, notamment en matière d’harmonisation des positions arabes sur les questions des droits de l’Homme posées au niveau international et régional, notant que la Commission contribuera sans nul doute à consolider les droits de l’Homme tant au niveau des textes et mécanismes qu’au niveau de la pratique.
Et d’ajouter que la commission a impulsé une nouvelle dynamique à l’action du groupe arabe à Genève et New York pour dénoncer les violations israéliennes dans les territoires arabes occupés.
Pour sa part, le président de la PARHC, Ossama Douikh a souligné que cette réunion sera marquée par l’adoption de la stratégie arabe des droits de l’Homme, notant que l’objectif de la stratégie est de protéger et renforcer les droits de l’Homme dans les pays arabes à travers la mise en oeuvre des plans progressifs.
La Commission arabe permanente pour les droits de l’Homme est un organe relevant de la Ligue des Etats arabes dont le rôle consiste notamment à présenter des avis consultatifs aux Etats membres sur les questions se rapportant aux droits de l’Homme.

Bouton retour en haut de la page
Fermer