L’Américain Alberto Salazar, entraîneur controversé du Britannique Mo Farah jusqu’en 2017 et d’athlètes engagés aux Mondiaux de Doha, a été suspendu quatre ans pour “incitation” au dopage, a annoncé mardi l’Agence antidopage américaine (Usada).

Le coach de 61 ans est suspendu pour “organisation et incitation à une conduite dopante interdite”, a indiqué l’Usada dans un communiqué.

Salazar est le maître à penser de l’Oregon Project, un groupe d’entraînement de très haut niveau basé dans le nord-ouest des Etats-Unis et financé par l’équipementier Nike, qui cumule les succès depuis plusieurs années en fond et demi-fond.

La superstar britannique Mo Farah, quadruple champion olympique et sextuple champion du monde (5.000 et 10.000 m), a notamment fait partie du groupe jusqu’en 2017, avec notamment l’Américain Galen Rupp (double médaillé olympique).

L’entraîneur, ancien marathonien à succès et controversé depuis plusieurs décennies pour sa faculté à jouer avec les limites du règlement, a nié toute implication dans le dopage et annoncé dans un communiqué qu’il ferait appel.

Bouton retour en haut de la page
Fermer