Le renforcement de la culture de protection des données à caractère personnel auprès de la jeune population marocaine ont été au centre des entretiens, tenus récemment à Rabat, entre le président de la Commission nationale du contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), Omar Seghrouchni, et la directrice exécutive de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE), Lamia Bazir, a indiqué la CNDP.

Lors de ces entretiens, les deux responsables ont insisté sur l’importance de la coopération entre la CNDP et l’ONDE en vue de renforcer la diffusion de la culture de la protection des données à caractère personnel auprès de la jeune population marocaine, souligne la même source dans un communiqué.

Ils ont également identifié les axes de coopération mutuelle entre les deux institutions, à savoir un partenariat qui se base sur la définition d’un plan d’action commun visant à intégrer la participation et la contribution effective de la CNDP dans les différents projets en cours de l’ONDE, ajoute la Commission.

Il s’agit notamment de la plateforme électronique sur les plaintes et les données relatives aux enfants, un dispositif national d’observation, de veille et suivi-évaluation de l’enfance créée en 2016 par l’ONDE, l’initiative “Rabat, ville sans enfant en situation de rue”, le parlement de l’enfant, crée en mars 1999, et le Congrès national des droits de l’enfant, célébré annuellement en marge de la journée nationale de l’enfant.

Le partenariat repose aussi sur la proposition faite par la CNDP à l’ONDE de contribuer au contenu éditorial de la plateforme “Koun3labal” dédiée à la protection de la vie privée numérique des enfants et des adolescents au Maroc, qui sera bientôt mise en ligne par la CNDP, sur l’accompagnement de l’ONDE dans sa démarche de mise en conformité avec la loi 09-08 et sur la désignation par chacune des institutions, d’un point focal, en vue d’un suivi régulier du plan d’action, selon la CNDP.

Une prochaine réunion sera programmée pour formaliser le plan d’action ONDE-CNDP et décider des premières actions à mener conjointement par les deux institutions, conclut le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer