Une Convention de partenariat pour le développement des capacités et des rôles éducatifs, culturels et civiques de l’école marocaine a été signée, samedi à Béni Mellal, entre l’Association Essaouira-Mogador, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Béni Mellal-Khénifra, et le Centre d’Études et de recherches Abraham Zagouri sur le droit hébraïque au Maroc.

Signée par le Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, le directeur de l’AREF de Béni Mellal-Khénifra, Moustafa Slifani et Abdellah Ouzitane, président fondateur du Centre des études et de recherches sur le droit hébraïque, cette Convention vise à établir un cadre général de coopération et de partenariat entre les trois parties afin de renforcer et développer les capacités et les rôles éducatifs, culturels et civiques de l’école marocaine, promouvoir la culture de la citoyenneté et du civisme en milieu scolaire en plus de la promotion de la culture de tolérance et du vivre-ensemble à travers la mise en place de clubs de tolérance et de coexistence dans les établissements d’enseignement.

Cette convention a été signée en marge du lancement, à Béni Mellal, des rencontres régionales de coordination et de suivi des projets stratégiques de la cadre de la loi-cadre 51-17, relative à la réforme du système éducatif et d’enseignement.

La signature cette convention a eu lieu en présence du ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du Gouvernement, Saaïd Amzazi, du ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, Driss Ouaouicha, des secrétaires généraux des départements de l’éducation nationale, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur, des gouverneurs des provinces de la région, et des directeurs provinciaux de l’Éducation Nationale.

En vertu de cette convention, les trois parties s’engagent à œuvrer ensemble pour établir un partenariat fructueux en vue de renforcer et de développer les capacités et les rôles éducatifs, culturels et civiques de l’école marocaine, et à promouvoir la culture de la citoyenneté et du civisme en milieu scolaire.

Elle ambitionne également d’inculquer aux jeunes la culture de tolérance, de la différence et de la coexistence en rejetant toutes les formes de violence et d’extrémisme, et à élaborer des programmes et des activités de sensibilisation dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté et du civisme en plus d’adopter une communication constructive à l’endroit des élèves et du personnel pédagogique et administratif.

Cette convention repose sur les fondements et les principes de la vision stratégique de la réforme 2015-2030 qui souligne l’impératif de faire de l’éducation aux valeurs démocratiques, à la citoyenneté active et au civisme un choix stratégique indispensable, et de permettre aux générations montantes d’acquérir les valeurs, les connaissances et les compétences à même de leur permettre une meilleure insertion dans la vie sociale active et d’enrichir la société avec des personnes qualifiées et des citoyens capables de contribuer à l’édification d’une nation fondée sur la civilisation marocaine authentique, le patriotisme et les valeurs des droits de l’Homme.

Elle s’inscrit dans le cadre des projets du ministère de l’Éducation nationale visant à renforcer l’ouverture des établissements d’enseignement sur leur environnement socio-culturel et aux différents acteurs locaux et à en faire un pôle attractif et un espace fonctionnel confortable qui profite à tous.

Bouton retour en haut de la page
Fermer