Attijari Global Research (AGR) prévoit une dépréciation du dirham face au dollar et à l’euro au terme du premier trimestre de 2021, tenant compte des premiers signes de dépréciation du MAD face au dollar au cours de la semaine allant du 21 au 24 décembre.

La parité USD/MAD devrait ainsi augmenter de 1,8%, 2,2% et 2,4% à horizons 1, 2 et 3 mois, pour atteindre 9,14, 9,17 et 9,19 respectivement, indique AGR dans sa dernière note “MAD Insights”.

De leur côté, les amplitudes de dépréciation du MAD seraient moins importantes face à l’euro avec une parité EUR/MAD qui devrait s’établir en hausse de +0,4%, +0,7% et +0,9% sur les mêmes horizons.

“Tenant compte des premiers signes de dépréciation du dirham face au dollar au cours de cette semaine, ainsi que les flux imports en dollar attendus au cours des mois à venir, nous maintenons le scénario d’une dépréciation du dirham face au dollar et à l’euro au terme du T1-21”, souligne AGR.

Face à une demande soutenue en devises, la position de change devrait, d’après les analystes d’AGR, franchir à la baisse les seuils atteints au cours des deux dernières semaines. “A cet effet, nous nous attendons à des pressions plus visibles sur la liquidité du marché”, ont-ils ajouté.

En effet, le cours de référence USD/MAD a atteint 8,99 en fin de semaine contre 8,89 une semaine auparavant, signant ainsi la plus forte hausse hebdomadaire depuis septembre 2020, fait savoir la même source, notant que la position de change bancaire a atteint un plus bas de la semaine à 7,2 milliards de dirhams (MMDH) avant de se redresser à 8,3 MMDH en fin de semaine.

“Dans ces conditions, l’écart entre le cours de référence USD/MAD et son cours central se rétrécit à -2,87%, contre -3,40% une semaine auparavant”, souligne la filiale d’Attijarwafa Bank, dédiée à la recherche.

Au final, poursuit-elle, l’effet marché a pesé sur la dépréciation du MAD, qui s’établit à 0,53% contre un effet panier moins important de 0,27%.

“Nous maintenons notre recommandation aux importateurs de couvrir leurs positions futures en dollar. La parité USD/MAD devrait continuer d’afficher des niveaux de volatilité accrus suite à un effet liquidité plus important”, préconisent les analystes, ajoutant que ce dernier serait alimenté par un effet de rattrapage des flux imports durant le T1-21.

Bouton retour en haut de la page
Fermer