Le ministère de la Santé vient de lancer une campagne nationale de dépistage et de prise en charge des problèmes de la santé de la population scolaire, devant cibler plus de 1,5 million d’élèves.

Placée sous le thème “une bonne santé pour la réussite scolaire”, cette action d’envergure nationale ciblera un effectif global de plus de 1.500.000 élèves du préscolaire, de la première année du primaire, ceux de la première année de l’enseignement collégial, ceux poursuivant leurs études dans les établissements d’enseignement traditionnel ainsi que les élèves en situation de handicap poursuivant leur scolarité au niveaux des classes intégrés, indique le ministère dans un communiqué.

Cette opération (du 23 septembre 2019 au 19 janvier 2020) qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de santé scolaire et universitaire et du partenariat intersectoriel conclu en la matière, vise à garantir un examen médical systématique global, à assurer un dépistage des troubles sensoriels (auditifs et oculaires), troubles de langage, troubles neuropsychiatriques, troubles de l’activité et de l’attention, troubles de croissance et de l’autisme.

Il s’agit aussi de vérifier le statut vaccinal et d’administrer le vaccin selon les situations, de prendre en charge les différents problèmes de santé dépistés, d’amorcer des actions de sensibilisation des élèves et des enseignants sur l’intérêt et d’adopter un mode de vie sain.

Pour atteindre les objectifs escomptés, le ministère a étalé l’opération sur deux phases. La première porte sur la mise en place du dispositif et de mobilisation des partenaires et la seconde est dédiée au dépistage, à la vaccination, à la sensibilisation ainsi qu’à la prise en charge et au suivi des cas dépistés.

Afin de favoriser une mise en œuvre efficiente des actions de dépistage, de sensibilisation et de prise en charge, l’opération mobilise des moyens importants en termes de ressources humaines (médecins généralistes, spécialités, médecins dentistes, personnel paramédical) ainsi qu’en termes de matériel médico-technique et logistique.

Elle est menée en collaboration avec le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le ministère de l’intérieur et le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Bouton retour en haut de la page
Fermer