Un certain nombre de choses ont été accomplies et “l’essentiel en matière démocratique a été fait, il reste à approfondir”, a indiqué le conseiller de SM le Roi Mohammed VI, M. Abdellatif Menouni, dans un entretien accordé à l’AFP à l’occasion du 20è anniversaire de l’intronisation de SM le Roi Mohammed VI.

“La nouvelle Constitution a offert des possibilités aux partis politiques leur permettant de s’imposer plus qu’auparavant”, a affirmé M. Menouni dans cet entretien publié dimanche par l’AFP, notant toutefois que “dans les faits, il y a des lenteurs, le changement attendu n’a pas eu lieu, il faut peut-être du temps.”

“On est dans le trajet d’une monarchie parlementaire (…) mais bien évidemment, il reste peut-être certaines dispositions à perfectionner”, a estimé l’universitaire constitutionnaliste.

Bouton retour en haut de la page
Fermer