Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a démissionné de son poste, en plein deuil national suite au décès, le 8 juillet dernier, du premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

“Le vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a remis au président Alassane Ouattara, sa démission du poste de vice-président de la République, pour des raisons de convenance personnelle en date du 27 février 2020”, a indiqué lundi le secrétaire général de la présidence Patrick Achi qui donnait lecture à un communiqué.

“Après plusieurs entretiens, dont le dernier a eu lieu le mardi 7 juillet, le président de la République a pris acte de cette démission et procédé, le mercredi 8 juillet, à la signature d’un décret mettant fin aux fonctions de M. Duncan en qualité de vice-président de la République, conformément à la Constitution”, a ajouté M. Achi.

Le président de la république “voudrait rendre hommage à un grand serviteur de l’Etat, un homme de devoir et d’engagement, félicitant M. Duncan “pour son importante contribution à ses côtés et au service de la Nation, successivement, en tant que ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Premier ministre, chef du gouvernement et vice-président de la République”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer