L’exécution de la loi de finances rectificative (LFR) à fin décembre 2020 laisse apparaître un solde budgétaire négatif de 82 milliards de dirhams (MMDH), selon la Trésorerie générale du Royaume (TGR), relevant du ministère de l’Économie, des finances et de la Réforme de l’administration.

Ce déficit résulte de ressources ordinaires (hors recettes d’emprunts) de 396,8 MMDH et de charges (hors amortissements de la dette) de 478,8 MMDH, précise la TGR dans son rapport trimestriel sur l’exécution de la loi de finances.

Compte tenu de recettes d’emprunts de 122,7 MMDH et d’amortissements de la dette de 68,7 MMDH, l’exécution de la loi de finances rectificative dégage un excédent des charges sur les ressources de 28,1 MMDH, précise la même source.

Le rapport fait également ressortir que les ressources globales de l’Etat durant le quatrième trimestre 2020 ont atteint 519,4 MMDH, soit un taux de réalisation de 112,5% des prévisions de la loi de finances, notant que les arriérés de remboursement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et les demandes de restitution de l’impôt sur les sociétés (IS) ont été respectivement de 42,2 MMDH et de 4,5 MMDH à fin décembre 2020.

Par ailleurs, les charges totales de l’Etat ont atteint 547,5 MMDH, soit un taux de réalisation de 107,9% des prévisions de la loi de finances.

Bouton retour en haut de la page
Fermer