L’ensemble de l’archipel canarien, dont le taux de contamination au nouveau coronavirus est le plus bas en Espagne, a entamé, à partir de ce lundi, la phase III de son plan de déconfinement.

Cette mesure intervient après le feu vert obtenu par les autorités sanitaires du gouvernement central ayant autorisé à l’archipel d’avancer dans son déconfinement après avoir répondu à toutes les conditions requises dans ce sens.

En effet, les Canaries comptent désormais 137 cas actifs de coronavirus après le rétablissement de 2.078 et le décès de 161 infectés. La communauté autonome n’a enregistré aucun décès lors de la dernière semaine.

Les îles concernées par cette nouvelle démarche, décidée ce vendredi par le ministère espagnol de la Santé, sont Grande Canarie, Tenerife, La Palma, Lanzarote et Fuerteventura. Les îles de La Gomera, El Hierro et la Graciosa sont entrées déjà dans la phase III depuis lundi dernier.

La 3è étape du déconfinement dite “avancée” permet la réouverture de tous les commerces, dont les centres commerciaux, mais avec une capacité d’accueil limitée à 50%, l’assouplissement des capacités d’accueil dans les restaurants et la flexibilisation de la mobilité générale et la réouverture des plages.

Le plan de déconfinement “progressif” de l’Espagne, entamé le 4 mai, comporte quatre phases, qui sont déclinées à des rythmes différents dans chaque région en fonction de l’évolution de l’épidémie.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer