Les consultations parlementaires en vue de la désignation du nouveau Premier ministre au Liban débuteront lundi prochain, près de trois semaines après la démission du gouvernement suite à l’explosion meurtrière de Beyrouth, a annoncé la présidence libanaise.

En effet, les blocs parlementaires issus des partis traditionnels, qui contrôlent l’assemblée, et les députés indépendants afflueront ensemble vers le palais présidentiel dès lundi matin pour annoncer leur candidat.

Par ailleurs, aucun consensus n’a été formé jusqu’à présent sur le nom de la personnalité qui devra diriger l’équipe gouvernementale.

L’ancien Premier ministre Saad Hariri a annoncé cette semaine qu’il n’avait pas l’intention de revenir au pouvoir.

Bouton retour en haut de la page
Fermer