nt7arko-VF

Beyrouth, 26/07/2019 (MAP)- Le globe-trotter marocain Karim Mosta est arrivé jeudi à Beyrouth après avoir parcouru des milliers de kilomètres à vélo en quatre mois, dans le cadre d’une aventure de dépassement de soi entre Casablanca et La Mecque.

Parcourir 8.000 km en vélo en quatre mois en traversant 12 pays, est le nouveau défi du double vainqueur de la coupe du monde d’ultra marathon, Karim Mosta qui, du haut de ses 65 ans, s’est lancé, depuis le mois d’avril, dans cette aventure de dépassement de soi entre Casablanca et La Mecque.

Spécialiste des longs efforts solitaires à travers le monde, ce globe-trotteur a enfourché pour la première fois un vélo. Il a quitté le Maroc en passant par l’Espagne, la France, l’Italie, la Slovaquie, la Croatie, la Serbie, la Bulgarie, la Grèce et la Turquie avant de mettre le cap sur le Liban.

Le  globe-trotter qui a été reçu par l’ambassadeur du Maroc au Liban, M’hamed Grine, poursuivra son périple vendredi à destination de la Jordanie avant de rejoindre l’Arabie saoudite, où il compte accomplir les rites du pèlerinage.

Habitué depuis plusieurs années aux courses à pied, Karim Mosta a opté pour le vélo en raison de la longue distance entre les différentes étapes de son périple. Muni d’un GPS, ce natif de Casablanca parcourt près de 100 km par jour en suivant un itinéraire prédéfini et s’offre, tous les cinq jours, le droit à un jour de repos.

En 30 ans, l’athlète de 65 ans a participé à 165 raids à travers le monde, pris part 29 fois au marathon des sables, et couru dans des conditions difficiles notamment dans les hauteurs de l’Himalaya, la vallée de la mort aux États-Unis sous une chaleur de 60°, dans la forêt amazonienne et dans presque tous les déserts du monde.

nt7arko-VA
Bouton retour en haut de la page
Fermer