La police danoise enquête sur une importante explosion qui s’était produite, mardi soir, devant le bureau de l’administration fiscale à Copenhague, faisant un blessé et d’importants dégâts matériels.
L’explosion, qui pourrait être d’origine criminelle selon les autorités locales, s’est produite dans le quartier huppé d’Østerbro, au nord de la capitale danoise, brisant portes et fenêtres à l’entrée principale du bâtiment.
“Quelqu’un l’a fait volontairement. Ce n’était pas un accident”, a déclaré l’inspecteur en chef Jorgen Bergen Skov, de la police de Copenhague, lors d’une conférence de presse.
Il a précisé qu’il était encore trop tôt pour déterminer les causes et le motif de cette explosion.
“Nous prenons cela très au sérieux et nous avons déjà mené hier soir une enquête large et exhaustive. Nous ne pouvons pas et n’accepterons pas une telle attaque”, a-t-il dit.
L’agence des impôts a été touchée par une explosion il y a 16 ans, dans ce que la police de l’époque qualifiait d’actes de “vandalisme”, mais mercredi, Skov a déclaré que l’enquête avait révélé que les deux événements n’étaient pas liés.
La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, a évoqué pour sa part un “acte délibéré”, précisant qu’il était encore trop tôt pour parler d'”attentat terroriste”.
“Nous parlons d’un acte criminel grave et d’une explosion très violente, c’est donc un miracle que personne n’ait été grièvement blessé”, a-t-elle souligné.

Bouton retour en haut de la page
Fermer