Dakhla, 21/07/2019 (MAP)- La présentation de l’état d’avancement de projets de développement, dont certains réalisés ou en cours de réalisation, ainsi que des projets programmées pour la prochaine période dans nombre de secteurs gouvernementaux au niveau de la région de Dakhla-Oued Eddahab, a eu lieu samedi à Dakhla.

Lors d’une rencontre de communication régionale tenue sous la présidence du Chef du gouvernement, M. Saâd Dine El Otmani, les différents ministres l’accompagnant dans cette visite ont procédé, chiffres à l’appui, à la présentation de l’état actuel des grands chantiers de développement engagés dans chaque secteur gouvernemental.

Après les différents commentaires et réponses formulés par les membres de la délégation gouvernementale suite aux interventions de plusieurs acteurs de la région de Dakhla-Oued Eddahab lors du débat général, M. El Otmani a souligné que le programme de développement de la région qui s’étend jusqu’à 2021, comprend 149 projets, dont 21 réalisés, et 75 en cours de réalisation ou dans leur phase finale, alors que 50 autres projets attendent leur coup d’envoi, notant que le déroulement des travaux se fait à une cadence accélérée et équilibrée.

De son côté, le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, a indiqué que la région de Dakhla-Oued Eddahab a réalisé un taux de réussite de 84,58% lors des examens du Baccalauréat de cette année, occupant ainsi la 2ème place à l’échelle nationale, après la région de l’Oriental.

Après avoir loué les efforts déployés par l’Académie Régionale de l’Education et de la formation et l’ensemble des acteurs pédagogiques, il a ajouté que la région de Dakhla-Oued Eddahab connaît un taux de scolarisation élevé comparativement à la moyenne nationale, outre les efforts déployés en vue de réduire la déperdition scolaire et l’élargissement de la base des bénéficiaires des programmes d’appui et de protection sociale.

Il a, en outre, rappelé la signature dans le cadre du nouveau modèle de développement des régions du sud, d’une convention de partenariat avec le Conseil de la région, d’un montant global de 64 millions de DH, ce qui a permis la réalisation de 8 établissements scolaires et l’extension d’autres, outre la création de classes pour l’enseignement préscolaire et la mise à niveau d’autres établissements en milieu rural.

Dans le domaine de la formation professionnelle, le ministre a fait savoir qu’il sera procédé à la création d’un Institut Supérieur de l’hôtellerie et du tourisme et d’un centre pour l’artisanat, alors qu’un centre de mise en valeur agricole, déjà réalisé, ouvrira ses portes prochainement, relevant que le nouveau modèle de formation professionnelle porte sur la création d’une cité des compétences et des métiers qui permettra de développer une offre pédagogique importante notamment dans le domaine du numérique, de l’agriculture et des métiers de la mer.

“Nous aspirons à travers la vision stratégique du programme de développement régional de Dakhla-Oued Eddahab, à offrir des opportunités d’emploi importantes, ce qui contribuera à réduire le taux de chômage de 10%, enregistré en 2014, à 6% à l’horizon 2025 et ce, à travers le développement du secteur de la formation et de l’emploi et l’adoption d’une approche nouvelle à même de permettre de réaliser une justice territoriale et une répartition géographique équitable de ce programme au niveau des différentes zones relevant de ladite région”, a-t-il dit.

Il a, en outré, appelé le gouvernement à accélérer le rythme d’exécution des grands projets structurants à l’instar du projet du nouveau port Atlantique, le projet de la station de désalinisation de l’eau de mer qui permettra d’irriguer 5.000 ha de terres agricoles dans le cadre des projets de l’Agriculture à plus haute valeur ajoutée, ou encore le parachèvement du projet de la route nationale n°1 Tiznit-Laâyoune-Dakhla pour atteindre le passage frontalier de Guerguarate, entre autres projets.

Le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, M. Lamine Benomar a, de son côté, présenté un exposé sur ”le nouveau modèle de développement dans les provinces du Sud du Royaume” avec un focus sur la région de Dakhla-Oued Eddahab et l’état d’avancement des projets.

A ce propos, il a mis l’accent sur le contexte général de l’élaboration de ce nouveau modèle de développement des provinces du Sud, faisant savoir que cette feuille de route repose sur des éléments fondamentaux, à savoir le développement humain intégrant et intégré, ainsi que la participation des acteurs concernés et de la population locale aux différentes étapes de préparation et de mise en exécution des programmes de développement au niveau de la région.

Et de noter que ce programme de développement important vise à rompre avec la stratégie à court terme, et à adopter les principes et critères de la durabilité, de gestion des ressources naturelles et leur répartition sur la base des principes de durabilité et d’équité au profit de la population, outre le désenclavement des provinces du sud et la promotion de la régionalisation avancée.

Dans ce cadre, le wali a passé en revue une série de données concernant la région de Dakhla-Oued Eddahab qui connaît une dynamique de développement et un essor économique sans précédent, faisant savoir que la région a enregistré un taux de croissance économique de 7,8% entre 2013 et 2016, contre un taux de croissance national annuel de 3,2%.

M. Benomar a rappelé que parmi les secteurs économiques les plus importants à l’échelle régionale figure le tourisme avec une moyenne annuelle de 21,4%, suivi du secteur du bâtiment et des travaux publics BTP (16,8%), de l’Agriculture et de la pêche maritime (13,8%), plaidant en faveur de l’adoption des mesures d’accompagnement nécessaires en vue d’accélérer et d’encourager l’investissement, à travers les conventions de financement spécifiques, l’actualisation des documents d’urbanisme, les incitations fiscales, et le transfert de compétences aux services décentralisés.

Dans la foulée, il a donné un aperçu sur le programme de développement intégré de la région de Dakhla-Oued Eddahab qui compte 143 projets d’une valeur de 22.314 millions de DH, financés à hauteur de 63% par l’Etat (11.677 millions de DH), le secteur privé avec 29% (5.369 millions de DH) et la région avec 8%, soit 1.583 millions de DH.

Concernant l’état d’avancement des projets au niveau de la région jusqu’à juillet 2019, M. Benomar a fait observer que 58 projets ont été réalisés (2.546 millions de DH), 58 sont en cours de réalisation (8.827 millions de DH), alors que ceux programmés durant la période comprise entre le 2è semestre de 2019 et 2021, sont de l’ordre de 42 projets (10.940 millions de DH).

Cette rencontre régionale de communication a été marquée par la présence des présidents des conseils élus, des représentants des autorités locales, des élus, des représentants des services extérieurs, des présidents des chambres professionnelles, des acteurs de la société civile ainsi que des opérateurs du secteur privé.

Bouton retour en haut de la page
Fermer