Le nombre de personnes sensibilisées à l’importance de l’auto-emploi au niveau de la région Dakhla Oued Eddahab a atteint 134 à la fin 2019, avec la création de 128 projets, selon des données fournies par l’ANAPEC.

Le programme d’auto-emploi de l’ANAPEC vise à accompagner et encourager les porteurs d’initiatives privées à créer leur entreprise, en mettant à leur disposition un conseiller en emploi spécialisé dans la création d’entreprises qui œuvre à l’organisation de journées de sensibilisation et de communication, ainsi qu’à l’accompagnement de futurs entrepreneurs et à la réalisation de plans d’études de projets, indique un rapport de l’Agence.

Selon le rapport, il a été procédé à l’accompagnement et l’achèvement de 27 plans d’études de projets au profit des associations, coopératives et entreprises solidaires dans le cadre du programme horizontal de soutien aux projets générateurs de revenus, afin que 26 activités génératrices de revenus (AGR) puissent bénéficier du financement de l’INDH.

Dans le cadre du partenariat entre l’ANAPEC, l’Entraide nationale, l’Agence de Développement Social (ADS) relatif à l’accompagnement des personnes en situation de handicap porteuses de projets à la création des AGR ou des très petites entreprises, l’Agence a accompagné 18 porteurs de projets dont 10 projets ont été validés pour le financement, avec un montant global de 425.000 DH, précise la même source.

Quant au partenariat entre l’ANAPEC et “Dakhla Moubadara”, l’Agence a organisé des ateliers dédiés à l’élaboration du Business plan et a accompagné 105 porteurs de projet, afin de mener à bien leurs études de faisabilité, dont 102 ont bénéficié du financement apporté par l’Association au titre de l’année 2019, sous forme de prêts d’honneur.

Dans le cadre du programme TAEHIL (Formation qualifiante ou de reconversion), qui s’adresse aux jeunes diplômés en difficulté d’insertion et vise à adapter leur profil aux besoins du marché de l’emploi, la commission régionale de l’amélioration de l’employabilité a validé quatre filières de formation (contrôleur qualité, frigoriste, enseignant de la langue française, enseignant du primaire), ayant bénéficié à 70 chercheurs d’emploi, relève le rapport

Pour le programme IDMAJ, un total de 391 chercheurs d’emploi a intégré le marché de l’emploi par le biais de l’ANAPEC de Dakhla à la fin 2019.

L’ANAPEC de Dakhla fournit aussi des prestations aux employeurs et aux chercheurs d’emploi dans cadre de ces actions de prospection, note le rapport, précisant que l’Agence a réalisée 109 visites aux entreprises de la région dont 52 entreprises ont été prospectée pour la première fois.

Le nombre d’offres d’emploi reçues par l’ANAPEC de Dakhla a atteint 190 offres durant l’année dernière avec 583 postes à pourvoir, note le rapport, précisant que les secteurs (services et commerce, l’agriculture, la pêche et l’enseignement privé) constituent la source la plus importante du nombre d’offres d’emploi reçu par l’agence au cours de 2019, ce qui a permis de créer un total de 379 postes.

Pour les chercheurs d’emploi inscrits à l’Agence Dakhla, 684 chercheurs d’emploi ont bénéficié d’un entretien de positionnement pour identifier leur emploi et fixer avec eux un plan d’action, en plus de 401 autres ont bénéficié des ateliers des techniques de recherche d’emploi.

Par ailleurs et selon une étude prospective réalisée par l’ANAPEC Dakhla, le nombre de postes d’emploi à pourvoir dans le secteur privé dans la région atteindra 1.433 en 2020, dont 93% dans les secteurs de l’agriculture et de la pêche maritime, 5% dans l’enseignement et 2% dans d’autres secteurs.

Dans le cadre de la convention d’appui à l’emploi et la promotion des entreprises signée en partenariat avec le Conseil régional, en plus du programme de prêts d’honneur, l’Agence a lancé le programme d’insertion dans le tissu associatif, ayant profité à 27 associations, permettant la création de 189 postes d’emploi.

Bouton retour en haut de la page
Fermer