L’Union démocratique croate (HDZ, droite) du Premier ministre sortant, Andrej Plenkovic, est sortie renforcée des législatives tenues dimanche et se retrouve en position confortable pour former un gouvernement.

Les conservateurs ont nettement distancé leurs principaux rivaux de la coalition de centre gauche emmenée par les sociaux-démocrates de Davor Bernardic.

D’après les résultats officiels après dépouillement de près de 90% des voix, le parti au pouvoir HDZ, consolide sa présence au Parlement avec 68 sièges sur 151, le centre gauche a hérité de 42 sièges tandis que le Mouvement patriotique a remporté 15 sièges.

S’ils n’ont pas obtenu la majorité absolue, les conservateurs devraient pouvoir compter sur le soutien des huit députés membres des minorités. Ils pourraient se passer d’une alliance avec le “Mouvement patriotique” afin d’atteindre les 76 sièges nécessaires à la formation d’un gouvernement.

“Nous avons eu un mandat difficile et les défis qui nous attendent pourraient être encore plus importants. Ils nécessitent de la responsabilité, de l’expérience et des connaissances”, a déclaré M. Plenkovic lors de son allocution après l’annonce des résultats.

La lourde défaite des sociaux-démocrates (SDP) est une surprise alors que les sondages les plaçaient coude à coude avec le HDZ et Davor Bernardic s’est dit prêt à démissionner de la tête du parti.

Quelque 3,86 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour choisir entre 2700 candidats.

Le scrutin de dimanche s’est déroulé dans le contexte difficile de la crise sanitaire liée au coronavirus même si le pays des Balkans membre de l’Union européenne a évité les scénarios explosifs vus ailleurs.

Bouton retour en haut de la page
Fermer