Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait tenir vendredi une nouvelle réunion informelle sur la situation au Belarus, cette fois publique et avec en principe la participation de la dirigeante de l’opposition bélarusse Svetlana Tikhanovskaïa, ont indiqué lundi des diplomates.

Cette session, en visioconférence, devrait être consacrée aux droits humains au Belarus après l’expulsion le week-end dernier de médias étrangers et l’interdiction d’accréditation pour d’autres, a précisé une source diplomatique.

Comme la précédente discussion, qui s’était déroulée à huis clos le 18 août, la nouvelle réunion est organisée à l’initiative de l’Estonie, membre non permanent actuellement du Conseil de sécurité. Elle sera informelle et son format particulier permet à des membres du Conseil de sécurité de ne pas y participer.

Plusieurs pays comme la Chine ou la Russie estiment que les développements au Belarus relèvent de la situation intérieure à ce pays, ne menacent pas la paix internationale et donc n’ont pas à être traités par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Des dizaines de milliers de manifestants sont encore descendus dans les rues de Minsk et des grandes villes du pays dimanche pour demander le départ du président Alexandre Loukachenko, accusé d’avoir truqué l’élection présidentielle du 9 août.

Bouton retour en haut de la page
Fermer