Les créances sur l’économie auraient poursuivi leur progression depuis le début du confinement, leur encours augmentant de 6,5% au troisième trimestre 2020, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Cette évolution serait attribuable, notamment, à l’accélération des crédits à la trésorerie des entreprises, explique le HCP qui vient de publier sa note de conjoncture du T3 et perspectives pour le T4.

Ladite note fait aussi ressortir que les taux d’intérêt sur le marché interbancaire auraient baissé de 81 points de base, en glissement annuel, s’établissant à 1,5% au T3-2020, dans le sillage de la décision de Bank Al-Maghrib (BAM) d’abaisser son taux directeur de 50 points de base à 1,5% au mois de juin 2020.

Parallèlement, les taux auraient encore diminué sur le marché des adjudications des bons du Trésor, avec un repli de 48 points de base pour les taux de maturité à 5 ans, tandis que les taux créditeurs auraient reculé, quant à eux, de 27 points de base en moyenne.

Le HCP indique, par ailleurs, que la masse monétaire aurait évolué au rythme de +8,1% au 3ème trimestre, après +7,5% au T2, en glissements annuels, notant que le besoin de liquidité des banques aurait continué de se creuser, suite à la hausse de la monnaie fiduciaire.

Toutefois, relève la même source, BAM aurait significativement augmenté le volume de ses financements aux banques, tout en adaptant le mécanisme de ses interventions. Les avoirs officiels de réserve auraient progressé, pour leur part, de 22,9% et les créances nettes sur l’administration centrale auraient nettement augmenté, marquant une hausse de 24,7% de l’endettement monétaire du Trésor.

Bouton retour en haut de la page
Fermer