L’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec l’appui de ses partenaires de » ECHO », de GAVO et de l’Alliance du vaccin, poursuit ses efforts de renforcement de la lutte contre le Coronavirus (COVID-19) en République démocratique du Congo (RDC), en particulier dans les zones de santé fortement touchées, indique un document de cette organisation internationale remis samedi à l’ACP.

Selon la source, après une première donation intervenue au mois d’avril dernier, constituée d’une cinquantaine de motos, d’une quantité du chlore et de 14.000 (quatorze mille) litres de carburant, aujourd’hui l’OMS et ses partenaires a mis à la disposition de la RDC d’autres équipements, matériels et consommables pour la coordination générale de la riposte contre la COVID-19.

Il s’agit notamment, précise la même source, de 50 (cinquante) motos neuves, 100 (cent) casques motos pour la surveillance épidémiologique, 1.136 (mille cent trente-six) mégaphones munis de 100.000 (cent mille) batteries pour la communication de proximité portée par les crieurs sensibilisateurs, 200 (deux-cents) tablettes tactiles, 200 (deux cents) batteries externes (power bank) et 20 (vingt) lap top incluant 35 (trente-cinq) modems pour une gestion efficace des alertes et la transmission rapide des données par les zones de santé.

Pour Dr Amédée Prosper Djiguimde, chargé du bureau de l’OMS en RDC, la pandémie de la COVID-19 est toujours très active à Kinshasa et dans les six autres provinces touchées du pays, et continue à confronter la RDC à un défi majeur.

Selon lui, poursuit le communiqué, l’OMS demeure engagée aux côtés de la RDC pour renforcer la surveillance épidémiologique, la communication des risques au sein de la population pour une appropriation nationale de la lutte.

Pour sa part, le secrétaire général à la Santé, Dr Sylvain Yuma Ramazani, a réaffirmé la volonté du ministère de la Santé et du secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte (CMR COVID-19), de poursuivre leur objectif de la décentralisation des activités de la riposte au niveau des zones de santé.

« Cet appui va beaucoup améliorer la qualité de travail de nos zones de santé, notamment en termes de gestion des données et des alertes », a-t-il indiqué.

De son côté, le Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum, secrétaire technique du comité multisectoriel de la riposte, a salué les efforts que déploient l’OMS et ses partenaires, particulièrement, ECHO et GAVI, qui demeurent mobilisés aux côtés de la RDC dans la lutte contre la COVID-19.

La cérémonie de remise officielle de cette donation s’est déroulée dans l’enceinte de l’Institut national de la recherche biomédicale (INRB).

Bouton retour en haut de la page
Fermer