L’interaction de l’exécutif avec la crise du Covid-19 a été agissante bien des égards comme en témoignent les décisions efficientes adoptées, a affirmé mardi le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

La démarche gouvernementale a prouvé son efficacité dans les secteurs notamment de l’enseignement et de la santé , a-t-il souligné dans sa réponse aux débats des groupes et du groupement lors d’une séance de la Chambre des conseillers.

Cette séance a été consacrée à l’exposé présenté lundi par M. El Otmani devant le Parlement sur “la gestion du confinement sanitaire pour l’après 20 mai”.

Le gouvernent se doit de faire face au double enjeu de la santé de l’économie et de la santé du citoyen, a-t-il lancé, estimant qu’en dépit de l’ampleur du défi, le dossier est géré au mieux sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI comme l’attestent les chiffres.

S’agissant des unités industrielles, il a rappelé qu’il a été décidé dès le début de les maintenir ouvertes surtout celles respectueuses des normes de sécurité, ce qui a permis d’assurer la production particulièrement notamment de masques, de médicaments et de produits alimentaires.

Selon lui, les comités de contrôle ont intensifié les visites dans les unités de production, pour un total de 13.000 visites permettant le contrôle de plus de 1.700 entreprises mais aussi la prise d’une série de décisions de fermeture.

Le Maroc, a dit M. El Otmani, a réussi à transformer une partie des activités industrielles pour se tourner vers le combat contre la pandémie. Il a notamment cité la production de masques et divers vêtements de protection, produits destinés en partie à répondre à la demande étrangère, auxquels s’ajoutent les désinfectants “Made in Morocco”.

S’agissant de l’appui aux différentes catégories octroyé par le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Covid-19, le chef du gouvernement a salué l’action sans précédant menée par le ministère de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration et les parties concernées, notant qu’environ 4 millions de ménages opérant dans le secteur informel ont bénéficié du soutien du Fonds, dont 37% issues du milieu rural.

Il a à cet égard relevé que le ministère a lancé une plateforme numérique dédiée à la réception des plaintes à ce sujet.

Par ailleurs, M. El Otmani a indiqué qu’un décret relatif au Code du travail et à la conclusion de contrats de travail à durée déterminée est soumis au secrétariat général du gouvernement conformément aux dispositions de l’accord du 25 avril.

Il a également affirmé que l’économie nationale repose sur “des bases solides”, soulignant l’arrêt quasi total ce certains secteurs notamment du tourisme, de l’aviation, des exportations et de l’industrie automobile, ce qui impacte l’activité économique et le produit intérieur brut, d’où la nécessité de “recourir à un projet de loi de finances rectificatif”.

Évoquant les Marocains bloqués à l’étranger, dont le nombre a atteint jusqu’à hier soir 31.819 inscrits, le chef du gouvernement a affirmé que le ministère de tutelle ainsi que les services concernés sont tous mobilisés à leur service et ont pris une série de mesures à leur égard, dont le recensement, l’hébergement, les soins médicaux et la régularisation de leur situation administrative, ajoutant qu’une feuille de route est en train d’être élaborée pour leur rapatriement.

Cette séance a été programmée lors d’une réunion de la Conférence des présidents tenue, lundi, en présence du président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, après avoir écouté les données sur la gestion du confinement présentées par le Chef du gouvernement lors d’une réunion conjointe des deux Chambres du Parlement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer