Les banques sud-africaines sont confrontées à la chute des bénéfices la plus prononcée depuis plus de 50 ans, rapporte lundi la presse locale.
Ces pertes sont en grande partie le résultat des mesures de confinement décidées par le gouvernement pour freiner la propagation de la pandémie du Coronavirus, soulignent les médias, relevant que la pandémie a aggravé la crise économie qui affecte le pays.
En récession depuis la fin 2019, l’économie sud-africaine se dirige vers une forte contraction, allant, selon certaines estimations, à plus de 15 pc.
« J’ai examiné chaque crise au cours des cinquante dernières années et rien n’est aussi grave que l’actuelle crise », a dit Corné Conradie, expert au cabinet d’audit et de conseil PwC à Johannesburg.
« La contraction que le produit intérieur brut sud-africain devra subir en 2020 est la plus importante de l’histoire moderne du pays », a ajouté l’analyste.
D’après les médias, les perspectives sont si incertaines que la meilleure estimation possible pour les banques sud-africaines sera une baisse d’au moins 20 pc des bénéfices.
Certaines analyses prévoient une baisse allant jusqu’à 40 voire 70 pc de ces bénéfices.
Par ailleurs, les experts estiment que les banques sud-africaines n’arrivent plus à réaliser des revenus en termes de charges d’intérêt après la réduction des taux de référence à un niveau record.
Les différentes transactions bancaires ont enregistré un ralenti notable en raison du confinement, ajoutent les analystes, relevant que les pertes d’emplois en raison du Coronavirus devront rendre plus difficile le remboursement de la dette par les clients. (MAP)

Bouton retour en haut de la page
Fermer