La santé reproductive, la vaccination ainsi que la santé de la femme et de l’enfant figurent au cœur de nos priorités en cette période d’état d’urgence sanitaire décrété à cause de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), a affirmé la présidente l’Association marocaine des sages-femmes (AMSF), Mme Nadia Ouzahra.

Les sages-femmes sont plus que jamais motivées et mobilisées à jouer pleinement leur rôle en concertation avec toutes les autres composantes du pays pour fournir des soins appropriés dans les meilleures conditions en respectant les mesures d’hygiène et de prévention, d’autant qu’elles sont armées de bonne volonté, du savoir-faire et du savoir-être pour faire de la naissance “un événement heureux”, a souligné Mme Ouzahra dans une déclaration à la MAP.

Cheville ouvrière pour la santé reproductive, les sages-femmes, à l’instar des autres professionnels de la santé sont placées en pole position pour accomplir leur devoir et honorer leurs engagements, en ne ménageant aucun effort pour servir les femmes et la communauté toute entière, a-t-elle relevé.

“La vie continue, et nous devrons nous y adapter pour servir ces femmes enceintes, les accompagner, et leur prodiguer conseils nécessaires et soins de qualité”, a insisté M. Ouzahra.

Les domaines de l’intervention de la sage-femme sont nombreux et englobent tout le paquet de soins de la santé reproductive, notamment la planification familiale, la sensibilisation de la femme enceinte, la surveillance de la grossesse, la pratique de l’accouchement, la prévention des complications obstétricales et la participation active dans la prise en charge médicale. a-t-elle expliqué.

Quant à la vaccination des enfants pendant cet état d’urgence sanitaire, Mme Ouzehra a fait observer que les enfants, âgés de 0 et 5 ans, continueront sans problèmes à recevoir les prestations de vaccination, ajoutant que les structures de soins ambulatoires (les centres de santé) fourniront également les prestations essentielles tout en appliquant les mesures optimales d’hygiène et de prévention du Covid-19.

Par ailleurs, Mme Ouzehra, a mis en exergue l’initiative du bureau pays du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) qui a lancé récemment l’opération “SALAMA” pour l’hygiène et la prévention du COVID-19 au profit des femmes enceintes et des professionnels de santé, en particulier les sages-femmes.

“Cette initiative est très symbolique. Le FNUAP nous a toujours accompagnées et soutenues pour mener à bon escient les objectifs d’amélioration des prestations de la santé reproductive”, s’est-elle réjouie.

A cet égard, la présidente de l’AMSF a rappelé que l’actuel contexte de la crise sanitaire dû au Coronavirus n’empêche pas les femmes de tomber enceintes et d’accoucher. Par conséquent les structures de santé continueront à fournir les prestations de surveillance de la grossesse et les maternités sont prêtes à recevoir les femmes pour l’accouchement, a-t-elle poursuivi, tout en tenant à préciser, chiffres à l’appui, qu’en cette année “environ deux millions de femmes sont enceintes au Maroc”.

Mme Ouzehra a souligné que les sages-femmes au niveau des maternités sont prêtes pour effectuer des accouchements sans problèmes en respectant les mesures de précautions nécessaires pour protéger les femmes et leurs nouveaux-nés.

“Rien à craindre, a-t-elle rassuré, avant d’expliquer que les accouchements, normaux ou par césarienne, se déroulent dans un contexte qui répond aux mesures d’hygiène et de prévention du Covid-19 et que dans chaque maternité, les responsables ont prévu des salles d’isolement pour d’éventuels cas suspects.

Dans un autre registre, cette rencontre était une occasion pour la présidente de l’AMSF de rappeler les acquis professionnels notamment la promulgation de la loi 44-13 relative à l’exercice de la profession “sage-femme “, faisant observer que “leur prochain plaidoyer reposera sur la création d’un ordre des sages-femmes et sur l’amélioration des conditions de travail conforment aux normes universelles de cette profession”.

Créée en novembre 1990, l’AMSF est une association apolitique, sans but lucratif et à vocation nationale, regroupant les sages-femmes, quel que soit leur mode d’exercice. L’AMSF est membre de la Confédération Internationale des sages-femmes (ICM).

Bouton retour en haut de la page
Fermer