De nouveaux chiffres communiqués jeudi par les autorités sanitaires françaises sont venus confirmer que la situation sanitaire liée à l’épidémie du nouveau Coronavirus continue de s’améliorer en France, mais la vigilance reste de mise.

Selon le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, 66 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures dans les hôpitaux en France, portant le bilan total à 28.662 personnes décédées du Covid-19, depuis le premier mars dernier, date du début de l’épidémie. Parmi ces décès, 18.326 l’ont été en établissements hospitaliers.

A ce jour, 15.208 personnes demeurent hospitalisées pour une infection au Covid-19 et 253 nouvelles admissions ont été enregistrées ces dernières vingt quatre heures, a poursuivi le numéro du ministère de la Santé. Parmi ces personnes, 1429 atteintes d’une forme sévère de Covid-19 sont admises dans les services de réanimation, soit 72 patients en moins par rapport à hier.

Selon le responsable français, quatre régions (Île-de-France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes,Hauts-de-France) regroupent 73% des patients hospitalisés en réanimation, alors qu’en Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), 116 personnes sont hospitalisées dont 19 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie en France, un total de 101.220 personnes ont été hospitalisées, dont 17.875 en réanimation. Mais, 67.191 personnes sont rentrées chez elles guéries, a poursuivi M. Salomon.

Selon le ministère de la Santé, depuis trois semaines, la circulation du COVID19 a ralenti, et les capacités hospitalières en réanimation se sont rétablies.

Ce nouveau bilan vient confirmer les propos tenus plutôt dans la journée par le Premier ministre Edouard Philippe qui a affirmé que l’épidémie est désormais “sous contrôle”.

“Les résultats sont bons sur le plan sanitaire même si nous restons prudents. Même si nous ne pouvons pas courir le risque de la désinvolture, les nouvelles sont plutôt bonnes”, a déclaré le chef du gouvernement en présentant la phase II du plan de déconfinement qui prévoit un assouplissement des mesures à partir du 2 juin.

Dans la longue liste de réouvertures annoncées figurent les parcs et jardins, les collèges et les lycées, ainsi que les restaurants et cafés dans toutes les zones “vertes”. En Ile-de-France, la réouverture sera limitée aux débits de boissons dotés d’une terrasse.

Le Premier ministre français a toutefois mis en garde contre tout “relâchement” favorable à un regain de l’épidémie, annonçant un nouveau point d’étape qui sera fait par les pouvoirs publics le 22 juin, juste avant les congés d’été.

Bouton retour en haut de la page
Fermer