La direction générale de l’innovation technologique a présenté, le 25 mai à Brazzaville, un échantillon de solutions de six innovateurs congolais qui se sont appliqués dans la recherche pour lutter contre la propagation de la Covid-19, en promouvant le génie créateur congolais sous la houlette du ministre en charge de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, M. Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou.

Il s’agit, entre autres, des masques en plastique 3D, de l’application stop Covid-19, de l’appareil semi-automatique de lavage des mains, d’un portique de désinfection automatique et d’un dispositif distille-gel.

Pour les masques en plastique 3D qui protègent tout le visage, M. Huster Akiera Obambe a précisé qu’ils sont destinés particulièrement aux personnels soignants, aux commerçants dans les marchés domaniaux, aux caissiers et aux vendeurs dans les supers marchés et dans les pharmacies.

Dans la même optique, M. Chirel Mongo, fabricateur des masques à visière pour la protection de tout le visage, a fait savoir que ceux-ci sont destinés à toute personne. Outre ce type de masques, il a mis en place un drone qui peut servir au transport de ces masques à visière.

Concernant l’application stop Covid-19, M. Yves Nganfere a dit que cette solution digitale va permettre aux gouvernements, aux médecins et au comité de gestion de la crise sanitaire due au Covid-19 de suivre en temps réel l’évolution de la propagation de l’épidémie, de connaître le profil des personnes les plus vulnérables, notamment le bilan de santé, les maladies et les traitements récents, les tranches d’âge et les lieux épicentres.

Selon lui, cette application va aussi permettre de retracer les déplacements des sujets testés positifs pour mieux circonscrire la propagation du virus, pour aider les médecins et le comité de gestion de crise à mieux peaufiner leur réponse grâce aux données collectées.

Pour M. Christ Obiey, l’appareil semi-automatique de lavage des mains consiste à préserver le contact physique entre les mains de l’utilisateur et l’appareil. Le contact, a-t-il expliqué, peut être la source d’une nouvelle contamination à travers les robinets. Il a précisé qu’un capteur électromécanique a été mis en place pour que l’appareil soit actionné par un simple geste de pied.

De son côté, M. Luvick Otoka a présenté ses portiques de désinfection automatique que l‘on peut placer dans les entrées des établissements publics et les salles de réunion, ainsi qu’un système de désinfection automatique des voitures et des bureaux.

L’innovateur Auguste Ngelika a mis en place un dispositif distille-gel, un distributeur autonome de gel hydro alcoolique pour la désinfection des mains. Ce dispositif va permettre d’éliminer le risque de contamination.

A l’occasion de la présentation de ces inventions, le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique a encouragé les jeunes innovateurs, avant de préconiser de créer les conditions de la mise en œuvre effective de ces solutions innovantes.

Par ailleurs, il a invité tous les agents évoluant à la direction de la recherche scientifique et de l’innovation technologique de s’approcher de ces génies créateurs. “Le chantier est vaste. Avec les intelligences qui sont les nôtres, nous pourrons donner l’élan à ce qu’on fait au Congo”, a-t-il dit.

Bouton retour en haut de la page
Fermer