Près de 54% du nombre total d’infections au nouveau coronavirus, enregistré depuis mars dernier, a été recensé pendant les 23 premiers jours du mois d’août.

Ainsi, jusqu’au 23 août, le taux d’infection au nouveau coronavirus a atteint 77/100.000 personnes a souligné le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, mardi dans la déclaration hebdomadaire sur la situation épidémiologique dans le Royaume, ajoutant que 60% des décès ont été enregistrés pendant cette période.

Par ailleurs, M. Mrabet a souligné que le nombre total d’infections est de 52.349, soit un taux d’incidence cumulé de 144 personnes pour 100.000 et le nombre total des décès 888 (soit un taux de létalité de 1,7%), précisant que le nombre total des guérisons est de 36.343, soit près de 69%.

Pendant la semaine du 17 au 23 août, 9.860 cas d’infection ont été enregistrés, dont 37 cas importés, soit un taux hebdomadaire d’infection de 27 personnes pour 100.000, a fait savoir le responsable, mettant en avant les 230 décès et 6.999 guérisons recensés au cours de la semaine dernière.

En outre, la semaine dernière a connu une augmentation de près de 6,6% du nombre de cas d’infection et de 43,8% du nombre de décès, a-t-il déploré, poursuivant que le taux d’incidence cumulé est également en constante évolution.

Concernant la répartition géographique des infections à la Covid-19 au Royaume, M. Mrabet a souligné que 24 provinces ont enregistré moins de 10 infections par 100.000 habitants, tandis que 6 provinces ont recensé plus de 50 cas par 100.000 habitants, précisant qu’il s’agit de Boulmane, Youssoufia, Casablanca, Marrakech, Beni Mellal et Sefrou.

Abordant les cas actifs, le responsable a souligné qu’ils ont atteint, la semaine dernière, un taux de 41 personnes sur 100.000 répartis en 5 groupes de régions: la région de l’Oriental avec moins de 10 cas actifs pour 100.000 personnes, les régions de Guelmim-Oued Noun et Laâyoune-Sakia El Hamra entre 10 et 20 cas actifs/100.000 personnes, les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra, Souss Massa et Draâ-Tafilalet (entre 20 et 40 cas actifs/100.000 habitants), les régions de Béni Mellal-Khénifra et Marrakech-Safi (40 à 50 cas actifs/100.000 personnes) et les régions de Casablanca-Settat et Dakhla-Oued Dahab (plus de 50 cas actifs/100.000 habitants).

Par ailleurs, selon les dernières statistiques, le Maroc occupe la 49-ème place au niveau mondial et la 3-ème sur le plan continental en termes de nombre des cas d’infection à la Covid-19, a souligné le coordonnateur.

Le Royaume est, de même, classé 49-ème au niveau mondial et 5-ème à l’échelle continentale en termes de nombre des décès et 31-ème au niveau mondial et 2-ème au niveau continental et 1-er en Afrique du Nord en termes de tests de dépistage Covid-19, poursuit-il.

Interagissant avec les questions des citoyens via l’application WhatsApp, M. Mrabet a révélé que le port du masque de protection est obligatoire dans tous les endroits publics. Il a, également, noté que la nature du virus n’a pas changé, affirmant que les conditions post-confinement ont contribué à sa propagation.

En ce qui concerne la transmission de la Covid-19 par voie d’insectes ou d’animaux domestiques, le responsable a souligné que le virus se transmet de façon directe, d’une personne à une autre, ajoutant que de rares cas d’animaux infectés ont été enregistrés dans certains pays.

Enfin, dans le cadre des messages de sensibilisation du ministère, le responsable a confirmé qu’il est important de ne pas porter de masque de protection lors des exercices physiques, expliquant que le fait de mouiller le masque entraîne des difficultés respiratoires et la propagation de microbes.

À cet égard, il a mis en avant la nécessité de privilégier le sport en plein air et d’éviter les endroits fermés, tout en respectant la distanciation sociale d’au moins un mètre.

Le ministère a appelé les citoyens au strict respect des mesures sanitaires mises en place, compte tenu de l’augmentation importante du nombre de cas d’infection, de cas actifs, de cas graves et de décès.

Bouton retour en haut de la page
Fermer