Le président américain Donald Trump a indiqué jeudi que la Chloroquine, un médicament utilisé pour traiter le paludisme et l’arthrite sévère, avait été approuvée aux Etats-Unis pour être testée comme traitement contre le coronavirus COVID-19.

Lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, le présidenta également déclaré que l’agence américaine de réglementation des aliments et des médicaments (FDA) a accéléré l’approbation d’autres médicaments antiviraux.

Il a affirmé que la Maison Blanche avait “réduit les formalités administratives” pour accélérer l’approbation des vaccins et autres traitements, notant que la FDA a approuvé “l’usage compassionnel” pour un certain nombre de patients, ce qui permet aux patients très malades d’utiliser des médicaments non encore approuvés par l’agence pour une utilisation généralisée.

La Chloroquine sera utilisée dans un essai clinique, selon le commissaire de la FDA, le Dr Stephen Hahn, qui a pris la parole lors de la même conférence de presse.

“Nous collecterons des données et prendrons les bonnes décisions absolues sur la base de ces données concernant la sécurité et l’efficacité des traitements”, a-t-il ajouté.

“Ce qui est également important, c’est de ne pas donner de faux espoirs”, a relevé M. Hahn, ajoutant: “Nous pouvons avoir le bon médicament, mais il pourrait ne pas être sous la forme posologique appropriée pour le moment, et cela pourrait faire plus de mal que de bien”.

Le président Trump a indiqué qu’il avait parlé mercredi au gouverneur de New York, Andrew Cuomo, de la chloroquine, ajoutant que le gouverneur voulait être “le premier en ligne” pour accéder au médicament pour les 4.100 patients atteints de coronavirus dans l’État.

Selon le journal médical Clinical Infectious Diseases, le Plaquenil, une version commerciale de la chloroquine, a été efficace pour tuer le coronavirus dans des expériences de laboratoire. Le plaquenil a été approuvé pour la première fois en 1995 et, en plus de traiter le paludisme, il est utilisé chez les patients atteints de d’arthrite.

Plusieurs médecins et scientifiques travaillent d’arrache-pied à trouver un traitement efficace contre le coronavirus. Le premier essai clinique d’un vaccin a commencé lundi à Seattle.

Bouton retour en haut de la page
Fermer