Le président américain Donald Trump a annulé la Convention nationale républicaine qui devait se tenir fin août à Jacksonville, en Floride, invoquant les risques liées à la pandémie du Covid-19.

“Nous n’allons pas faire une grande convention publique en tant que telle, ce n’est pas le moment”, a-t-il déclaré jeudi lors d’un point-presse à la Maison Blanche consacré au coronavirus, invoquant sa responsabilité à «protéger le peuple américain» de la flambée de l’épidémie.

Le pays a franchi jeudi la barre des 4 millions d’infections avec 143.000 décès à l’heure où plusieurs Etats, dont la Floride, ont vu le nombre de cas sensiblement augmenté.

Trump a affirmé qu’il prononcerait toujours un discours pour accepter sa nomination en tant que candidat républicain à l’élection présidentiel du 3 novembre mais sous une “forme différente”, ajoutant que les délégués du parti se réuniraient toujours à Charlotte en Caroline du Nord,  comme prévu.

“Le moment choisi pour cet événement n’est pas le bon, ce n’est tout simplement pas le bon”, a-t-il ajouté.

A l’image de plusieurs Etats comme la Californie et le Texas, la Floride a vu une recrudescence de nouveaux cas de Covid-19.

Donald Trump avait auparavant promis de prononcer son discours d’investiture du Parti républicain devant une grande foule.

Initialement, la convention républicaine en entier devait se dérouler du 24 au 27 août, en Caroline du Nord. Mais le gouverneur démocrate de cet État s’est opposée à de grands rassemblements en raison de la pandémie.

Selon le comité national républicain, plus de 50.000 personnes y étaient attendues. Sous l’impulsion de Trump, le parti à dû chercher une autre ville pour accueillir les moments forts de l’événement, dont le discours du président.

Bouton retour en haut de la page
Fermer