Les mosquées de Rabat ont rouvert leurs portes, mercredi après-midi, après environ quatre mois de fermeture dans le cadre des mesures préventives prises pour lutter contre la propagation du virus Covid-19.

Ce retour progressif a été marqué par un climat de forte spiritualité, incarnée par la joie des fidèles et leur afflux considérable vers les mosquées, dans le respect total des mesures de prévention et de précaution édictées par le ministère des Habous et des affaires islamiques, afin de garantir un retour sain des fidèles.

Comme partout dans la capitale, la mosquée “Moulina», sise au centre-ville, s’est inscrite dans cette même logique. Ainsi, toutes les mesures nécessaires ont été prises afin que la première prière d’Addohr post-confinement se passe dans les meilleures conditions.

Pour nombre de fidèles, cette réouverture procure un sentiment d’affection et constitue “un moment historique fort”, tout en mettant l’accent, dans des déclarations à la MAP, sur l’impératif de respecter les mesures préventives, notamment le port du masque, la désinfection des mains et le respect de la distance de sécurité pendant l’accomplissement des prières.

Les mesures accompagnant le retour progressif aux mosquées doivent être prises au sérieux, soulignent-ils, insistant sur la nécessité de faire preuve de responsabilité pour le bien de soi et d’autrui.

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques avait annoncé qu’il a été décidé, après consultation des autorités sanitaires et administratives, de rouvrir progressivement les mosquées sur l’ensemble du territoire national pour l’accomplissement des cinq prières à partir de ce mercredi, en prenant en considération la situation épidémiologique locale et les conditions de contrôle sanitaire qui seront gérées par des commissions locales à l’entrée des mosquées.

Le ministère avait précisé, dans un communiqué, que les mosquées demeureront cependant fermées pour la prière du vendredi jusqu’à nouvel ordre.

Le ministère indique que le respect de la règle de la charia consistant à ne pas contaminer autrui exige de tout un chacun qui a les symptômes de la maladie d’éviter de se rendre à la mosquée. Il exhorte également les fidèles à respecter les mesures préventives, en l’occurrence le port du masque et le respect de la distanciation de près de 1,5 m entre les personnes.

Il s’agit également d’éviter les rassemblements dans la mosquée avant et après la prière ainsi que les poignées de main et la congestion notamment à la sortie, précise le communiqué, en soulignant la nécessité de désinfecter les mains avec un gel (disponible à l’entrée de la mosquée), de mesurer la température (par une personne chargée à cet effet), de veiller à utiliser les tapis personnels et de garder fermées les dépendances sanitaires des mosquées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer