Le Président français Emmanuel Macron réunit mardi un Conseil de défense qui fera le point sur l’évolution de l’épidémie du nouveau coronavirus, dans un contexte d’accélération inédite des contaminations au Covid-19 dans le pays ces dernières semaines.

La réunion sera consacrée également aux différents protocoles sanitaires mis en place dans les entreprises, les transports, les manifestations sportives ou culturelles, ainsi que dans les établissements scolaires à quelques jours de la rentrée.

Ces mesures seront au menu du conseil des ministres qui se tiendra mercredi, avant d’être expliquées et détaillées par l’exécutif.

En baisse constante jusqu’à début juillet, la circulation du virus est de nouveau en nette augmentation depuis la mi-juillet en France. Avec plus de 4.500 nouveaux cas quotidiens détectés ces derniers jours, soit une hausse de 43 % par rapport à la semaine précédente alors même que le taux de dépistage est stable (environ 700.000 tests par semaine).

Dimanche, 4.897 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été enregistrés contre 3.602 samedi, selon un bilan des autorités sanitaires. “Nous sommes dans une situation à risques” face au Covid-19, a mis en garde le ministre de la Santé Olivier Véran, dans un entretien au Journal du Dimanche.

Une situation qui a poussé l’exécutif à décaler la présentation du plan de relance post-Covid, initialement.

Prévue pour ce mardi, la présentation du plan de relance de 100 milliards d’euros, a été reportée d’une semaine, afin de préparer la rentrée sur le plan sanitaire, dans le contexte d’un rebond inquiétant des contaminations au Covid-19, a annoncé ce week-end le porte-parole de l’Exécutif, Gabriel Attal.

A travers le plan de relance de 100 milliards d’euros, le gouvernement français entend accélérer, sur deux ans, la reprise et la transformation de l’économie française, fortement impactée par la crise due à la pandémie du nouveau coronavirus.

Ce plan avait été annoncé mi-août par le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Il vise à soutenir l’investissement des entreprises et la création d’emplois, dans le sillage des mesures prises par le gouvernement en vue de faire face aux répercussions “sans précédent” de la crise économique consécutive à la pandémie de Covid-19.

Le président Emmanuel Macron avait décliné en juillet dernier les priorités de son plan de relance post-Covid-19, dont la préservation de l’emploi et la jeunesse.

Le plan de relance de l’économie française représentera “au moins 100 milliards d’euros”, en plus des 460 milliards déjà engagés en mesures sectorielles et de soutien à l’économie depuis le début de l’épidémie, avait indiqué le chef de l’Etat français.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer