L’Union européenne (UE) a approuvé mardi le versement de 240 millions d’euros pour renforcer la résilience des réfugiés syriens et des populations vulnérables en Irak, en Jordanie et au Liban, compte tenu de la pandémie de coronavirus.

Ce nouveau soutien, “particulièrement important” dans le contexte de la pandémie de coronavirus actuelle, permettra d'”apporter une aide supplémentaire aux personnes les plus vulnérables de la région et d’aider les pays d’accueil à mieux faire face aux défis en matière de santé publique”, a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

“Les actions proposées mettent un accent particulier sur les secteurs essentiels pour les populations vulnérables, tels que l’aide sociale, la santé, l’éducation et la protection de l’enfance. Cela contribuera à renforcer la résilience des personnes déjà confrontées à des situations difficiles afin de leur permettre de mieux faire face aux nombreuses difficultés liées au coronavirus”, a détaillé le commissaire européen chargé du voisinage et de l’élargissement, Olivér Várhelyi, cité dans le communiqué.

Selon l’exécutif européen, ces nouvelles mesures d’aide portent désormais à plus de 2 milliards d’euros le soutien apporté par l’UE aux réfugiés syriens et aux personnes vulnérables en Irak, en Jordanie et au Liban par l’intermédiaire de son fonds fiduciaire régional en réponse à la crise syrienne.

Bouton retour en haut de la page
Fermer