Dans le cadre de sa réponse à la crise du COVID-19 en Afrique, la Commission européenne a décidé d’apporter un appui de 54 millions d’euros à la République Centrafricaine (RCA) en soutien aux dépenses publiques de ce pays, exacerbées par la lutte contre le nouveau coronavirus.

Il s’agit d’un nouvel appui budgétaire de l’Union européenne (UE) qui permettra d’aider la RCA à “faire face aux risques socio-économiques liés à la crise sanitaire et contribuer à l’effort de rétablissement progressif de l’autorité de l’État sur le territoire, condition essentielle au développement économique et social du pays”, a expliqué la commissaire européenne chargée des partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, dans un communiqué.

Afin de ralentir l’avancée du virus COVID-19, le Gouvernement centrafricain doit, selon l’exécutif européen, utiliser une partie de ses ressources pour des actions de prévention sanitaire, en augmentant sensiblement la pression sur les finances publiques.

En soutien à cet effort, l’UE intervient avec deux programmes d’appui budgétaire en faveur de la consolidation de l’Etat (45 millions d’euros) et la réforme du secteur de la sécurité et de la gouvernance (9 millions d’euros), précise la même source.

Le premier nouveau vise à consolider la gouvernance économique en RCA et augmenter son espace budgétaire en 2020-2021, en renforçant le dialogue avec le gouvernement sur le cadre macroéconomique, les réformes dans les finances publiques et les secteurs de l’éducation et de la santé, tandis que second programme permettra la poursuite du soutien européen au retour à la paix et à la sécurité.

Bouton retour en haut de la page
Fermer