Les ministres des Affaires étrangères des 30 pays membres de l’OTAN examineront jeudi comment coordonner “plus étroitement” la réponse à apporter à la pandémie du coronavirus, a annoncé mercredi le secrétaire général de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord, Jens Stoltenberg.

Les ministres tiendront leur réunion semestrielle qui se déroulera, pour la première fois en 70 ans d’existence de l’Alliance atlantique, sous la forme d’une téléconférence sécurisée, a précisé M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse virtuelle.

“Nous examinerons comme utiliser les capacités militaires de l’OTAN et ses structures pour accroître et accélérer encore plus efficacement notre soutien aux efforts nationaux” de lutte contre la pandémie du Covid-19, a-t-il relevé.

Le SG de l’OTAN a également passé en revue une série d’aides déjà apportées entre les Etats-membres par le biais d’un organisme dépendant de l’Alliance, le Centre euro-atlantique de coordination des interventions en cas de catastrophe (EADRCC).

L’EADRCC est le principal mécanisme de l’OTAN de réponse aux situations d’urgence civile dans la région euro-atlantique. Il fonctionne comme un centre d’échange qui assure la coordination tant des demandes que des offres d’assistance, essentiellement en cas de catastrophe d’origine naturelle ou humaine.

M. Stoltengerg a, par ailleurs, assuré que l’Organisation était en mesure de remplir ses missions militaires en dépit de la crise du coronavirus qui aurait des conséquences économiques majeures pour les Etats membres.

Bouton retour en haut de la page
Fermer