L’Assemblée nationale sud-coréenne a été fermée ses portes jeudi et un groupe de députés placé en auto-quarantaine après la recrudescence de contaminations quotidiennes dans ce pays.

Depuis mi-août, de nouveaux foyers épidémiques sont apparus, la plupart liés à des églises protestantes.

Jeudi, les autorités ont fait état de 441 nouveaux cas, la plupart dans la région du grand Séoul, où vit la moitié de la population de ce pays de 52 millions d’habitants.

Cette décision a été prise après qu’un photojournaliste qui couvrait, mercredi, une réunion du Parti démocratique (centre-gauche) au pouvoir a été testé positif au Covid-19.

Les autorités ont décidé de suspendre les activités de l’Assemblée nationale à compter de jeudi. Le bâtiment a été fermé ainsi que celui dans lesquels se trouvent les bureaux des députés.

Le photo-reporter a été en contact mercredi avec une cinquantaine de personnes, parmi lesquels 32 députés et hauts responsables.

La Corée du Sud était en février le deuxième pays le plus touché par l’épidémie, après la Chine où elle était apparue.

Les autorités avaient cependant réussi à maîtriser la situation au travers d’une stratégie très poussée de tests et de traçage des contacts des personnes infectées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer