Le pape François a appelé dimanche dans son message de Pâques à “un cessez-le-feu mondial et immédiat dans toutes les régions du monde” en ces temps de crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19.

“Ce n’est pas le temps de continuer à fabriquer et à trafiquer des armes, dépensant des capitaux énormes qui devraient être utilisés pour soigner les personnes et sauver des vies”, a-t-il affirmé dans ce message diffusé en direct dans le monde entier.

Le pape a notamment évoqué le Yemen et la Syrie, mais aussi l’Irak, le Liban, le conflit israélo-palestinien, l’est de l’Ukraine, “les attaques terroristes perpétrées contre tant de personnes innocentes” en Afrique, le drame des migrants et la situation humanitaire dans le nord du Mozambique.

Il a aussi souhaité que “des solutions concrètes et immédiates” soient trouvées au Venezuela, “pour accorder l’aide internationale à la population”.

Le pape a également lancé un appel spécifique à l’Europe qui doit retrouver “un esprit concret de solidarité qui lui a permis de dépasser les rivalités du passé”, notamment après la Deuxième guerre mondiale.

Bouton retour en haut de la page
Fermer