Le Brésil a enregistré 1.086 nouveaux décès dus au coronavirus en 24 heures, portant le nombre total à 25.598, selon le ministère de la santé, qui a fait état de 411.821 cas confirmés et 166.647 guérisons.

La semaine dernière, le Brésil, deuxième pays au monde avec le plus de cas de Covid-19, a franchi à deux reprises la barre de mille morts en une seule journée (1039 mardi et 1086 mercredi).

D’après le dernier bilan du ministère, publié mercredi soir, 20.599 nouvelles infections ont été recensées de mardi à mercredi.

Par ailleurs, 166.647 personnes se sont rétablies de la maladie, ce qui représente 40,5% du total des infections comptabilisées dans le pays de quelque 210 millions d’habitants.

Sao Paulo, l’État le plus peuplé avec 46 millions d’habitants, est toujours en tête des régions les plus ravagées par la pandémie, avec 6.712 décès et près de 90.000 cas, suivi de Rio de Janeiro (4.605 décès et 42.398 infections).

La région du nord-est connait également une propagation soutenue du virus qui a atteint 141.706 personnes dans les neuf États qui composent la zone. Les situations les plus critiques concernent les États du Ceará (2.671 morts et 37.275 infections) et Pernambuco (2.468 morts et environ 30.000 infections).

Plus tôt dans la journée, le gouverneur de Sao Paulo, Joao Doria, a décidé de suivre les traces d’autres régions et a annoncé la réouverture progressive de l’économie de l’Etat à partir du 1er juin.

Doria a affirmé que la réouverture de l’économie déployée sur cinq phases, selon les caractéristiques spécifiques de chaque zone, bien que la quarantaine en vigueur depuis le 24 mars sera prolongée jusqu’au 15 juin, avec quelques flexibilités.

Afin qu’une municipalité passe à l’étape suivante, le gouvernement tiendra compte de la disponibilité des lits dans les unités de soins intensifs, du respect des mesures de distanciation sociale par la population et de la réduction constante du nombre de cas quotidiens.

Bouton retour en haut de la page
Fermer