L’Afrique ne représente encore qu’une petite fraction des cas de Covid-19 dans le monde, mais le rythme de la propagation de la pandémie s’accélère dans le continent, a indiqué l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

“L’action rapide et précoce des pays africains a contribué à maintenir les chiffres à un niveau bas, mais une vigilance constante est nécessaire pour empêcher que le Covid-19 ne submerge les établissements de santé”, a alerté la Directrice du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, le Docteur Matshidiso Moeti, cité par un communiqué de l’organisation.

Dix des 54 pays sont actuellement à l’origine de l’augmentation du nombre de cas, représentant près de 80 % de l’ensemble des cas. Plus de 70 % des décès ont lieu dans cinq pays seulement: l’Algérie, l’Égypte, le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Soudan, a fait savoir la même source.

L’Afrique du Sud est le pays le plus touché, avec 25 % du nombre total de cas sur le continent, les provinces du Cap-Occidental et du Cap-Est enregistrant quotidiennement un nombre élevé de cas et de décès.

Plus de la moitié des pays du continent connaissent une transmission communautaire du Covid-19. Dans de nombreux cas, cette transmission se concentre dans les capitales, mais les cas se propagent dans les provinces, précise l’OMS.

De nombreux pays ont rapidement pris des décisions difficiles et ont mis en place des mesures de verrouillage et de santé publique clés telles que la promotion de l’éloignement physique, une bonne hygiène des mains et des tests, la recherche des contacts des personnes atteintes de Covid-19 et l’isolement des cas.

“Les consignes de confinement à domicile et la fermeture des marchés et des entreprises ont fait payer un lourd tribut, en particulier aux communautés les plus vulnérables et les plus marginalisées”, a toutefois déclaré le Docteur Moeti, soulignant la “nécessité de trouver un équilibre entre le fait de sauver des vies et de protéger les moyens de subsistance qui est une considération essentielle dans cette réponse, en particulier en Afrique”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer