Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a annoncé, vendredi soir, un durcissement des restrictions contre le coronavirus à partir de lundi, avec notamment la fermeture des cafés et restaurants pendant un mois.

“Les cafés et restaurants seront fermés durant un mois. Une évaluation de la mesure aura lieu après deux semaines”, a indiqué M. De Croo lors d’une conférence de presse, à l’issue d’une réunion du comité de concertation entre les représentants du gouvernement fédéral et des entités fédérées.

Le Premier ministre belge a relevé que des mesures de soutien sont prévues pour aider le secteur Horeca (hôtellerie, restauration et cafés), face à cette fermeture temporaire.

Faisant état d’une progression inquiétante du virus dans le pays, M. De Croo a également noté qu’un couvre-feu sera instauré dans toute la Belgique entre minuit et 5 heures du matin et durera un mois.

Le télétravail devient la norme “partout où c’est possible”, a ajouté le Premier ministre belge, tandis que les contacts rapprochés seront limités à une personne par foyer. En outre, les Marchés de Noël seront interdits.

“C’est un pas en arrière pour nous permettre de faire un pas un avant”, selon M. De Croo, qui insiste que “c’est maintenant qu’il faut agir pour éviter le pire”.

“Les chiffres sont significativement plus élevés qu’en mars et avril. Aujourd’hui, on a une mission, c’est de faire baisser ces chiffres et pour cela, on doit prendre des mesures supplémentaires”, a-t-il renchéri.

Selon les dernières données des autorités sanitaires belges, le nombre moyen de nouvelles infections au coronavirus s’élevait à 5.976 par jour entre le 6 et le 12 octobre, soit une augmentation de 96% par rapport à la période précédente de sept jours.

Sur la même semaine, le virus a fait plus d’une vingtaine de morts (22,9 soit +10,9) en moyenne par jour. Les hospitalisations ont également continué leur progression, avec une moyenne de 193 admissions quotidiennes (+101%).

Bouton retour en haut de la page
Fermer